Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Françoise Atlan

Françoise Atlan

"...Ces mélodies au contour à la fois extatique et sensuel sont ici rendues avec chaleur et pureté grâce au talent lumineux dont, à l'évidence, la nature a doté Françoise Atlan." Le Monde de la Musique

 

francoise-Atlan.jpg

 

Françoise Atlan née le 27 juillet 1964 est une chanteuse qui excelle dans le chant sépharade et andalous. Considérée comme une chanteuse traditionnelle par le monde de la musique classique et comme une chanteuse lyrique par le monde de la chanson traditionnelle, Françoise Atlan est l’une des rares sopranos à allier les deux répertoires sans les confondre.

Ses racines judéo-berbères l'amènent à se passionner pour les musiques traditionnelles savantes, en particulier celles du bassin méditerranéen. Dans son approche du chant traditionnel, c'est plutôt le style qui demeure la préoccupation majeure de Françoise Atlan, et moins la répétition mécanique de certains effets. Car le style, pour elle, c’est l’esprit de l’œuvre. Dans ce contexte elle se situe au-delà des traditions prédéfinies car sa connaissance de l'univers andalou lui permet une grande expressivité . Elle synthétise la technique vocale et la sensibilité sépharade.

La finesse de ses interprétations reflètent les influences des pays d'accueil des communauté judéo-espagnoles. Les styles musicaux des communautés arabe - musulmane et juives sont déjà à cette époque fortement colorées d'influences réciproques, accentuant leur cohabitation. Dans les orchestres, ils se retrouvent côte à côte, et seules les paroles des chants permettaient de différencier les origines des ensembles. Cette musique s'exprime en longues vocalise à la nostalgie poignante sur fond de très légères cordes et percussions. Et le tout s'emballant en une formidable fête d'arabesques ornementées.

En 2001, elle participe à la création de l'œuvre « Femmes » du compositeur Florence Bachet, une commande pour Radio France, avec l'Ensemble FA sous la direction de Dominique My.

Françoise Atlan dispense régulièrement des cours aux Ateliers d'Ethnomusicologie de Genève, à la Schola Cantorum de Bâle (Institut de recherche et d'enseignement pour la musique ancienne) et au Centre de Musique médiévale de Paris. Elle est régulièrement invitée comme pédagogue à enseigner dans le cadre de « La Croisée des cultures », un stage de danses et musiques du monde organisée par les Ateliers d’ethnomusicologie organisé habituellement en juillet.

En octobre 2007, elle a présenté à l¹Institut français de Marrakech « Andalussyat, l'esprit de Grenade » où accompagnée de Youssef Kassimi Jamal au oud et Abdelmounaïm Jairi aux Percussions, elle convie l'auditeur à un voyage poétique et musical raffiné à travers les trois Andalousie monothéistes : juive, chrétienne et musulmane.

Courant du moi de mars 2009, Abderrahim Souiri et Françoise Atlan étaient en Concert à Paris pour la promotion du dialogue et de la paix en Méditerranée. Ils ont actués au siège de l’UNESCO à Paris, dans le cadre d’un concert organisé pour la promotion du dialogue et de la paix en Méditerranée. Placé sous le signe “Les femmes méditerranéennes chantent la paix” à l’initiative de l’Association du dialogue interculturel et interreligieux (ADICR), ce concert s’insère dans le sillage du Forum de Paris.

Entre émotion et connaissance, auprès de l’ensemble Al Qods elle chante une poésie sacrée ou profane imprégnée de la richesse des grands mouwashshah qui nous renvoie à l’époque d’un genre poétique qui fut inventé et développé par Moukaddam Ibn Mouafa de Abra dans l’Andalousie arabe de la fin du Xe siècle. Ce chant mélodieux, doux, structuré par strophes, a pris avec le temps des formes variées, aussi bien en Afrique du Nord qu’au Moyen-Orient. En Tunisie, en Algérie, et au Maroc, il se fond dans la nouba ; au Moyen-Orient, il demeure encore un pilier du tarab. Le tarab étant un concept clé de la musique arabe qui fait référence au sentiment d'élévation qui naît de la combinaison de la poésie, de la musique et de l'interprétation émotionnelle.

 

 

English

Françoise Atlan (born in France in 1964) is a Moroccan singer. She is a Sephardic Jew and performs songs from the Spanish Jewish (Ladino) and North African traditions.

Françoise Atlan started singing with a professor in 1985. Considered as one of the best performers of Sephardic romances, a singer who possesses a quality of voice that brings greater authenticity to the music. Her performances are the result of exhaustive musicological research, and she shows the highest respect for the established traditions of the genre. Her Eastern Jewish roots and her thorough knowledge of Andalusian tradition have enabled her to develop an unmistakable, highly expressive style which combines vocal technique and Sephardic sensibility - the rich heritage of the Jews expelled from Spain in 1492.

Françoise Atlan won the Villa Medicis in 1998 and worked three years on the Arab-Andalusian repertoire from Fes (Morocco). Since then, she has played in numerous countries and collaborated with various artists, include flamenco guitarist Juan Carmona and the Chemiranis Brothers.

 

Discographie

  • Romances Sefardíes (1992)
  • Entre La Rose Et Le Jasmin (1994)
  • Romances Sefardíes:Noches
  • Andalussyat (avec l'Orchestre Arabo-Andalou de Fès) (2007)
  • Nawah (avec Moneim Abdel Adwan) (2009)

Récompenses

Elle est Lauréate en 1998 du Prix Villa Médicis Hors les Murs, qui lui permet de travailler pour trois ans le répertoire arabo-andalou de la tradition fassie avec Mohammed Briouel (محمد بريول).