Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
François Luambo Luanzo Makiadi : "Je t'attends"

François Luambo Luanzo Makiadi : "Je t'attends"

franco.jpg

Rythmes endiablé et déhanchements assurés…Voici le credo d'une des musiques la plus populaires que l'Afrique ait jamais produite. Aucune fête afro digne de ce nom dans le monde francophone ne peut se tenir sans une programmation de ces sonorités congolaises. En boîte, dans les bars ou les fêtes familiales, les amateurs miment en permanence les pas de danse des meilleurs groupes du genre. 

Dans les années 1920, la rumba cubaine aura une grande influence au Congo. Les décennies qui suivent l'indépendance du pays sont l'âge d'or de la rumba congolaise. On peut citer dans la série des musiciens tels que Franco, bantou de la capitale, Tabu Ley Rochereau, Papa Noël, Sam Mangwana, Wendo Kolosoy et Michelino Mavatiku Visi.

La légende commencera avec Joseph Kabasele alias "le grand Kallé" et son African Jazz dans les années 1950. Rumba et guitare électrique font alors fureur. On retient pour l'époque son légendaire Indépendance cha cha, qui deviendra une légende.

François Luambo Luanzo Makiadi, ou, plus simplement, de Franco fut un compositeur, un de ses représentant est a été le plus prolifique des compositeurs congolais de ce la rumba congolaise. Il a fait partie du groupe TPOK Jazz (Tout Puissant Orchestre Kinois de Jazz), devenu ensuite le TP OK Jazz, et est considéré comme un des fondateurs de la musique congolaise contemporaine. C'est en 1985 que l'artiste publie son plus grand succès, Mario, l'histoire d'un gigolo qui vit chez une femme cougar (titre repris par Africando en 2006). Il reprend ici en version bossa nova avec son orchestre une chanson intitulée "Je t'attends" de Gilbert Becaud (interprétée également par Charles Aznavour). C'était en 1964 !