Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Festival de Woodstock

Festival de Woodstock

http://natureculture.org/wiki/images/e/e7/Affiche-film.jpg

[1]

Que s'est-il passé pendant l'année 1969 aux Etats-Unis ? Réponse: énormément de choses. La réussite de la mission lunaire Apollo 11 de juillet, l'arrivée de Nixon à la présidence, l'embourbement de l'armée américaine dans les jungles viétnamiennes, la sortie en salle du film de Dennis Hopper Easy Rider...etc... Mais certains ignorent que cette année-là s'est déroulé l'un des plus grands évènements musicales du rock, le fameux festival de Woodstock. Du 15 au 18 août 1969, dans l'état de New York, plus de 300 000 personnes sont venus à Bethel (et non à Woodstock) assister à ce qui aller devenir le symbole d'une culture. Et je ne fait pas là allusion à la culture des "néo-hippies" (souvent bourgeois-bohême) de cette époque, mais plutôt à cette période extrêmement riche au niveau musicale qu'ont constitué les années 60/70. Les artistes qui se sont produits au festival de Woodstock ne représentent pourtant qu'une partie de ce courant musical essentiellement anglophone. Mais il un courant qui selon Keith Richards fut l'une des rares contributions des Etats-Unis au patrimoine culturel mondial.

« Si Woodstock est devenu une légende, et est resté aussi présent dans l’imaginaire collectif mondial, c’est bien parce qu’il est non seulement un événement musical, mais aussi un événement historique »

« Trois jours de paix et de musique. Des centaines d’hectares à parcourir. Promène-toi pendant trois jours sans voir un gratte-ciel ou un feu rouge. Fais voler un cerf-volant. Fais-toi bronzer. Cuisine toi-même tes repas et respire de l’air pur ».

Le Festival de Woodstock (Woodstock Music and Art Festival) est un concert de musique rock, organisé du 15 au 17 août 1969, à Bethel aux États-Unis, près de Woodstock dans l'État de New York. Ce festival, prévu pour 50 000 spectateurs et qui en accueillit plus de 450 000 constitue le paroxysme de la culture hippie des années 1960.

Apogée de la contre‑culture rock américaine des années 1960, l'idée du festival de Woodstock avait germé dans l'esprit de quatre jeunes hommes, aisés et bien introduits dans le milieu du rock. Début 1969, Artie Kornfeld, Michael Lang, John Roberts et Joel Rosenman envisagèrent la tenue, pendant l'été, d'un concert géant qui rassemblerait des jeunes venus des quatre coins des États‑Unis pour trois jours «de paix et de musique».

Très vite, le concept prit forme et le site de Woodstock, dans le sud‑est de l'État de New York, fut choisi. Le village se situait au cœur d'une région où de nombreux artistes rock, dont Bob Dylan et Van Morrison, venaient régulièrement puiser l'inspiration. Toutefois, moins d'un mois avant la tenue du festival, les habitants s'émurent des débordements possibles liés au déferlement de dizaines de milliers de «hippies», apôtres de l'amour libre et consommateurs de drogues. Un nouveau site dût être adopté en catastrophe, à quelques kilomètres de Woodstock, à Bethel, dans une prairie qu'un agriculteur, Max Yasgur, mit à la disposition des organisateurs.

La large publicité faite au Woodstock Music and Art Fair dans les magazines américains laissait présager un public de 50 à 100 000 personnes : la veille de l'ouverture, ils étaient déjà plus de 25 000 à camper dans la prairie de Max Yasgur. Le 15 août, des embouteillages monstres paralysèrent la région, et au total, pas moins de 500 000 adeptes du «flower power» communièrent à Woodstock durant trois jours de musique rock, dans une gigantesque célébration de l'esprit «peace and love» (amour et paix).

Les plus grandes stars du rock se succédèrent sur la scène montée à la hâte : Joan Baez, Crosby, Stills, Nash & Young, Joe Cocker, Sly Stone, Simon & Garfunkel, Ravi Shankar, The Grateful Dead, Janis Joplin, Santana, The Who,… et Jimi Hendrix (avec une interprétation inoubliable de Star Spangled Banner, l'hymne national américain, qui, revisité à grands coups de vibrato et de saturation, se transforma sous ses doigts en une effrayante dénonciation de la guerre au Vietnam et appartient désormais à la légende du rock). Si le festival de Woodstock coûta près de 25 millions de dollars à ses organisateurs, il revêtit rapidement une dimension mythique, symbole de l'hédonisme ambiant de l'époque, dont les grands moments furent conservés grâce au film‑documentaire Woodstock de Michael Wadleigh (1970).

Artistes présents

  • Joan Baez
  • The Band
  • Blood, Sweat and Tears
  • Canned Heat
  • Joe Cocker
  • Country Joe McDonald (avec et sans son groupe: The Fish)
  • Creedence Clearwater Revival
  • Crosby, Stills & Nash
  • Grateful Dead
  • Arlo Guthrie
  • Tim Hardin
  • Keef Hartley
  • Richie Havens
  • Jimi Hendrix
  • JBES
  • Incredible String Band
  • Jefferson Airplane
  • Janis Joplin
  • Melanie
  • Mountain
  • Paul Butterfield Blues Band
  • Quill
  • Santana
  • John Sebastian
  • Sha Na Na
  • Ravi Shankar
  • Sly and The Family Stone
  • Bert Sommer
  • Sweetwater
  • Ten Years After
  • Johnny Winter
  • The Who
  • Neil Young

Informations

Musée sur le festival de Woodstock à Bethel

Dans une ferme à Bethel, à 170 kilomètres de New York, aux États-Unis, en 1969, se déroula le mythique festival de Woodstock, où durant 3 jours, 450.000 personnes vinrent écouter les légendaires Jimmy HendrixJoan BaezSantanaJanis JoplinThe Who ou les Greateful Dead. 39 ans après, le 2 juin 2008, un musée sur le festival de Woodstock a ouvert ses portes, au sein du Centre artistique de Bethel Woods, qui héberge déjà un théâtre de 4500 places et d'autres espaces ouverts.

Bon, faut avoir l'occasion d'y aller, mais bon, un dimanche pluvieux, on sait pas quoi faire, et bien voilà, je vous donne une idée !!

Le Musée doit être une "expérience multi média captivante, qui associe la projection de films, l'exposition d'écrits et d'objets qui relatent cette aventure unique que fut Woodstock dans les années 60". Il a aussi pour ambition de favoriser le dialogue entre les générations sur un certain nombres d'idées toujours aussi pertinentes aujourd'hui. Sans compter, bien évidemment, qu'il préserve le site historique où le festival de Woodstock se déroula en 1969, déclaré zone sinistrée après le départ des festivaliers !

Le festival fut un symbole de la contreculture et de l'anticapitalisme. L'exposition met en lumière la vie sociale, politique, culturelle et musicale de cette période ainsi que son héritage aujourd'hui. En effet, les années 1960 ont été une période de transition caractérisée par la guerre froide, la conquête de l'espace, une guerre impopulaire, le mouvement des Droits Civiques, l'idéalisme de la jeunesse...

Le musée relate les idéaux de l'époque - la paix, le respect, la coopération et la fraternité entre les peuples. En plus de raconter une époque, le musée est activement impliqué, à travers l'éducation, le développement économique et la préservation historique, pour encourager chacun à développer sa responsabilité sociale : "everyone has the power to change the world" (tout le monde a le pouvoir de changer le monde) !

Contributions

Ressources

  • Georges Ayache. Une Histoire américaine, Choiseul Éditions, 2010.
  • Yves Delmas, Charles Gancel. Protest Song : la chanson contestataire dans l'Amérique des Sixties, Textuel Musik, 2005.
  • www.lehigh.edu
  • Film de Ang Lee ,"Taking Woodstock"(hotel woodstock),2009

Liens externes