Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Face au silence du Syndicat national de la presse marocaine, des journalistes se manifestent

Face au silence du Syndicat national de la presse marocaine, des journalistes se manifestent

20.1297798345.jpg

Un vent de liberté souffle sur la région d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Une révolution au cours de laquelle les peuples se sont insurgés pour recouvrir leur liberté et leur dignité et reprendre leurs destinées en main. Les victorieuses révolutions des peuples tunisien et égyptien ont fait prendre conscience à la rue de son pouvoir à déchoir les dictatures pour sortir des prisons à ciel ouvert que sont devenus les pays de la région.

Jamais la liberté et la victoire de nos peuples n'a été si proche !

C'est pour ces raisons que nous, journalistes indépendants marocains, signataires de ce communiqué, félicitons les peuples égyptien et tunisien pour leur victoire contre la dictature et l'autocratie, et en particulier nos confrères ayant recouvré leur liberté de parole et d'expression et de la presse, et rappelons que la répression de ces libertés fondamentales pour la démocratie, est toujours dans l'agenda du pouvoir au Maroc.

Face au silence assourdissant du Syndicat national de la presse marocaine (SNPM), nous soussignés, journalistes marocains, annonçons notre soutien inconditionnel aux revendications du mouvement du 20 février que nous rejoindrons dans la rue en ce jour de manifestation.

Ainsi, nous nous solidarisons avec toutes les forces démocratiques du Maroc qui militent pour l'instauration d'une véritable démocratie et une rupture avec l'autoritarisme makhzanien.

En outre, nous dénonçons la campagne de diffamation et dénigrement à l'encontre des jeunes du mouvement du 20 février, par les médias proches du pouvoir et sur internet.

Ainsi, nous réclamons :

  • De permettre aux journalistes marocains et étrangers de faire leur travail d'information et de suivi des événements qui s'annoncent.
  • Le respect du droit à l'information pour toutes les composantes de la société marocaine.
  • L'arrêt immédiat de la manipulation médiatique menée par les télévisions publiques, l'Agence officielle, et les journaux proches du pouvoir.

Nous exhortons également les intellectuels du pays à prendre position afin que les revendications démocratiques du peuple marocain soient accompagnées.

Signataires :

Khalid Gueddar, Omar Radi, Aziz El Yaakoubi, Najib Chaouki, Zineb El Rhazoui, Aboubakr Jamaï, Ali Lmrabet, Kenza Sefrioui, Khalid Jamaï, Aida Alami, Amal Baba Ali, Maâti Monjib, Ali Amar, Driss Ksikes, Sami Lakmahri, Sami El Moudni, Ahmed Najim, Hicham Houdaïfa, Ali Anouzla, Smail Bella Ouali, Ghassan Wail, Salaheddine Lemaizi, Abdou Berrada, Mustapha Hairane, Adil Semmar, Abdelilah Sakhir, Abderrahim Tafnout, Mehdi Michbal, Abdessamad Aitaicha

Sur Google Actualités, il est devenu presque impossible de trouver des informations sur le Maroc, la page étant envahie par un déluge de dépêches qui n'ont rien à voir avec le Maroc. Deux médias officiels, Au Fait Maroc et Maroc Journal, sont chargés d'innonder la page Google Actualités sur le Maroc.

Un groupe facebook rassemble déjà plus de 21 689 personnes en faveur du mouvement du 20 février. Tandis que les Marocains opposés à la manifestation de dimanche, même s’ils sont huit fois moins nombreux et moins unis et organisés, sont eux aussi présents sur le réseau social. Chez ces dernier, le plus étonnant que j'ai pu observer reste d'une page le clivage entre jeunes et vieux, mais le plus choquant une sorte de démission morale... une absence de rêves !

Les sites d’informations libres sont le théâtre de débats vifs.

http://idata.over-blog.com/1/50/59/42/album-Mario-Scolas----photos-du-Maroc/mario-scolas/26944_114409518585438_100000491724128_210663_5765921_n.jpg

Manifestation pour la fin de la corruption et plus de dignité sera prévue le 20/02 au Maroc 

Le Maroc est exposé au même type de soulèvement qu'en Tunisie

20 février au Maroc : les associations de défense des droits de l’Homme soutiennent la manifestation

Changeons maintenant et non dans 20 ans !...Au Maroc des voix s'élèvent pour appeler à des manifestations pacifiques le 20 février. J'apporté mon soutien à ce mouvement pacifique, parce que je pense que c'est la seule voie qui nous reste pour réclamer les réformes à même de répondre aux maux dont notre pays souffre.