Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
El Gusto - Une histoire d'amitié, reportage

El Gusto - Une histoire d'amitié, reportage

Traditionnellement, un groupe de chaâbi est formé d’une dizaine de musiciens mais, pour la tournée de concerts entamée à Marseille en 2007, l’orchestre El Gusto en réunissait quarante-deux : tous ceux que la réalisatrice a réussi à retrouver à force d’opiniâtreté, tous anciens élèves du grand maître El Anka. Seize d’entre eux apparaissent dans le film de Safinez Bousbia : souvenirs, témoignages, promenade dans un monde disparu, moments d’émotion et sens de l’humour que les vicissitudes de la vie, souvent douloureuses, n’ont pas altéré chez ces adeptes d’el gusto.

Mamad Haïder Benchaouch, le Fils de famille - Algérie Descendant d’une grande famille andalouse, il se rebelle contre ses racines qui lui pèsent, se libérant les doigts sur son violon, dans des improvisations du plus pur style chaâbi.

Rachid Berkani, le Beau gosse - Algérie Il a joué du luth, son instrument, avec entre autres Farid el-Atrache, conservant de cette expérience une certaine idée de l’élégance qu’un artiste se doit d’exprimer.

Ahmed Bernaoui, le Battant – Algérie (RIP) Ce joueur de mandole habité par une véritable mystique n’a jamais cessé de jouer de la musique en dépit des graves séquelles physiques laissées par la guerre d’indépendance.

Robert Castel, le Comédien - France Fils d’une figure mythique du chaâbi, Lilli Labassi, il n’a osé reprendre le violon de son père qu’à 57 ans.

Abdelkader Chercham, l’Académique - Algérie Ce joueur de mandole, professeur de chaâbi au conservatoire, représente la continuité de l’école d’Alger.

Luc Cherki, le Nostalgique - France Interdit de chanter en arabe pendant les événements. Il quitte l’Algérie pour la France, devenant l’incarnation du chanteur pied-noir, bien que sa notoriété touche plus les amateurs que le grand public. Il est revenu tardivement au chaâbi en tant que guitariste.

Redha el-Djilali, le Solitaire - France Jouant du mandole-guitare, il incarne le chaâbi de l’exil à Paris, tout comme Dahmane el-Harrachi et Amar el-Achab.

Mohamed el-Ferkioui, le Miroitier - Algérie Sa boutique de la Casbah est un lieu de mémoire du chaâbi. C’est lui qui a donné naissance à l’aventure El Gusto. Il est accordéoniste.

Maurice el-Medioni, le Méditerranéen - Algérie Pianiste et inventeur du « pianoriental », il a repris une carrière de musicien soliste après des années d’interruption. Figure de la nouvelle vague moderniste des années 1940-1950, avec Lili Boniche et Salim el-Hallali. Il vit maintenant à Marseille : « C’est plus près de son cœur. »

Abdelrahmane Guellati, l’Artiste - Algérie Tout le monde l’appelle Manou. Ce « Gentleman Zazou » qui joue du banjo a été, de son propre aveu, sauvé par la musique.

Joseph Hadjaj, l’Optimiste - France Surnommé José de Souza, d’origine tunisienne, il est multi-instrumentiste. Le hasard l’a conduit à Alger avec Blond-Blond. Il y écrira plusieurs standards de la chanson algéroise avant son départ pour la France.

Liamine Haimoune, le Tendre - Algérie Après avoir perdu ses deux fils dans les années 1990, il s’est abstenu de chanter. Il a exceptionnellement repris son mandole pour El Gusto.

El Hadi Halo, le Parrain – Algérie C’est le fils du créateur mythique du chaâbi, El Hadj M’hamed El Anka. Pianiste, il est aussi professeur au conservatoire.

Abdel Madjid Meskoud, le Rire - Algérie « Ambianceur » sans égal, il représente la nouvelle génération du chaâbi algérois. Il joue du mandole.

René Perez, le Perfectionniste – France (RIP) René est le fils d’un grand maître du hawzi tlemcénien, une musique populaire née dans la ville de Tlemcen. Il rencontre le chaâbi algérois lors de son service militaire mais ne s’interdit pas un détour, remarquable, vers la chansonnette. Il vit en France et joue du mandole-guitare.

Mustapha Tahmi, le Joker - Algérie Toujours habillé de vêtements couleur bleu de Chine, un verre de vin rouge dans une main et la guitare dans l’autre, il improvise sa vie, entre la joie que lui procure la musique et l’amertume qu’il subit au quotidien. Vivant dans la Casbah, il personnifie le chaâbi.

La supervision musicale du projet a été confiée au producteur Sodi (Fela Kuti, Rachid Taha, Têtes Raides...)

Le touche-à-tout anglais Damon Albarn (Blur, Gorillaz) s’est également fortement impliqué dans l’aventure d’El Gusto.


El Gusto - Présentation