Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
El General Feat Mr Shooma - 2011 "Vive la Tunisie !" (تحيا تونس)

El General Feat Mr Shooma - 2011 "Vive la Tunisie !" (تحيا تونس)

 

Avec 34.324 amis sur Facebook,  General Lebled (Hamada Ben Amor) est devenu le nouveau leader charismatique du rap tunisien qui a vécu en direct les évènements tunisiens et avoir payé très cher sa liberté d'expression pour le peuple tunisien ! Originaire de Sfax, il est loin d'en rester là ! Voici son nouveau clip intitulé tout simplement Vive la Tunisie ! Ce qui s'est passé en Tunisie ouvre les horizons. La leçon est prise en compte par les gens qui sont pour le progrès, mais aussi par les gens qui veulent garder leur situation et leur statut. El General fait partie des jeunes artistes qui montent et qui n’a pas les réflexes d’autocensure de ses aînés. Je pense également qu’il est le pionnier d'une explosion de propositions artistiques qui vont pousser la culture urbaine vers des créations beaucoup plus authentiques.

179418_188557884505518_132721563422484_598649_222301_n.jpg

« La liberté d'expression, qui inclut la liberté de s'exprimer, de publier, d'informer, de manifester, de débattre, est absolument fondamentale dans toute société prétendant protéger les droits de l'homme. Sans liberté d'expression, point de réelle liberté d'opinion - A quoi servent des opinions que l'on doit garder pour soi ? -, point de liberté de rechercher des personnes partageant les mêmes centres d'intérêts en vue d'association, point de liberté de proposer des choix politiques variés, de publier des informations, des résultats de recherche, des œuvres artistiques, point de liberté de faire valoir ses droits face à l'oppression... En ce sens, on peut affirmer que la liberté d'expression est l'un des piliers de toutes les libertés dont un individu peut disposer. » (Vincent Bénard)

168081_489635342514_99328877514_5849775_2125489_n.jpg

169080 1667281079591 1164220505 31545882 944480 n

L'intérêt médiatique quant à la scène underground en Tunisie a été fortement réduit à l'époque de la dictature tunisienne pour se cantonner à quelques interventions sporadiques qui venait faire écho à l'actualité des festivals en cours, notamment lorsqu'un festival parrainerait des artistes appartenant à la culture underground du pays.

Pour ce qui est de la terminologie propre, les premières apparitions de ce terme dans les médias tunisiens datent de mars 2006 pour les médias écrits sous la plume du journaliste Kerim Bouzouita. D'un autre côté, Jawhara FM, station radio privée qui émet depuis Sousse, consacra bien avant, dès juillet 2005, avec son animateur Elyes Slim Ghedira (plus connu par son pseudonyme de Adonis) un espace hebdomadaire, « Oasis, le rendez-vous de l'underground tunisien », une émission consacrée justement à la scène underground tunisienne.

Le rappeur tunisien El General 74e personnalité la plus influente au monde

ben_ali-copie-1.jpg

La-pute-de-Carthage.jpg