Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Droits de la femme au Maroc : Anniversaire de l'affaire tragique de Amina Filali

Droits de la femme au Maroc : Anniversaire de l'affaire tragique de Amina Filali

Le 10 mars 2012, Amina El Filali s'est donné la mort en ingérant de la mort aux rats. Selon ses proches, elle a été contrainte en 2011 d'épouser son présumé violeur sous la pression de la famille et du juge qui a ordonné le mariage, afin que le présumé violeur n'encoure pas les peines relatives au viol sur mineur nubile en vertu de l'article 475 de la Moudawana qui donne l'impunité au violeur qui épouse la violée.

 Il faut étudier d'une manière approfondie cette situation avec la possibilité d'aggraver les peines dans le cadre d'une réforme de l'article. Nous ne pouvons pas ignorer ce drame.

Deux mois après le suicide de l’adolescente de 16 ans, Amina Filali, une nouvelle affaire, celle de Safae, jeune tangéroise de 14 ans contrainte d’épouser son violeur en janvier 2011, vient d’être portée sur le devant de la scène juridico-médiatique marocaine. Ce nouveau drame ravive la controverse très animée autour de l’article 475 du Code pénal marocain qui exempt les violeurs de charges pénales à condition de se marier à la victime. En mars dernier, la société civile s'était fortement mobilisée pour l'abrogation de ce texte.

Aujourd'hui,un an s'est écoulé, qu’en est-il ? Qu’a fait le gouvernement Benkirane?