Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Dimanche 17 novembre 2013 à L'IMA de Paris : Section d'assauts cuivrés avec Anti-Rubber Brain Factory & Hmadcha

Dimanche 17 novembre 2013 à L'IMA de Paris : Section d'assauts cuivrés avec Anti-Rubber Brain Factory & Hmadcha

http://www.arbf.fr/gallerie/index.php?cmd=preview&sfpg=KlJlcGV0aXRpb24gZ2VuZXJhbGUgMS5KUEcqMzc2ODY5MTQ1ZTgzYWQ4Y2JiYzJmYWEzZDNmMWQ1ODA

C’est une « drôle » de fabrique que cette Anti-Rubber Brain Factory (ARBF), un collectif dirigé par Yoram Rosilio rassemblant jusqu’à une vingtaine d’expérimentateurs qui sillonnent les scènes parisiennes depuis 2008 et usinent de multiples rythmes. Ils sont essentiellement souffleurs (saxophones, trompettes, tuba, clarinette, bugle) et frappeurs, épaulés par une contrebasse et un vibraphone, et vagabondent en des territoires musicaux apparemment éloignés, free jazz, noise music, musique contemporaine, traditions.

Les Hmadcha, eux, pratiquent un répertoire mystique, riche de quatre siècles d’existence. Celui de l’ordre des Hamadcha, fondé par Sidi Ali Ben Hamdouch à Meknès à la fin du XVIIe siècle et depuis répandu dans tout le Maghreb. À Essaouira, débouché maritime de Marrakech, leur confrérie regroupe une cinquantaine de membres actifs dans ce sanctuaire. Les Hmadcha sont aussi souffleurs (hautbois ghaïta, flûte layra) et percussionnistes (t’bal, herraz, taârija, bendir), soutenus par un oud ou un guembri.


Entre voyages d’étude, tournées et résidences au Maroc, l’ARBF a trouvé chez la confrérie des Hmadcha d’Essaouira la troupe traditionnelle qui partage un même esprit d’ouverture et d’expérimentation. Bref, une créativité où l’extase divine, la transe multiséculaire qui rapproche de Dieu se fond avec les improvisations profanes, une communion déjà futuriste.

http://www.imarabe.org/musique/section-d-assauts-cuivres

 

Les hamadcha, une étude d'ethnopsychiatrie marocaine

La musique comme Patrimoine Culturel International