Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Ska-P à Couleur Café (Bruxelles)

Ska-P à Couleur Café (Bruxelles)

Couleur-Cafe 3044

 

Le groupe espagnol le plus déjanté et engagé du monde ska punk, nous fait l’immense plaisir de revenir à Couleur Café en 2010 et fut le moment fort de la journée d'inauguration de l'évènement. Dès la formation du gropupe en 1994 à Madrid, Ska-P s'est affirmé avec des paroles plus que tranchantes mises en musique sur des rythmes plus que festifs et dynamiques. Après une pause de 6 ans, leur 7ème album, « Lagrimas y gozos » sorti en 2008, évoque de nombreux thèmes controversés dans un mélange de ska et de punk, propre à Ska-P.  Riche et enjoué, mêlé de punk, de hardcore, de hip hop ou de reggae.

Par ailleurs Last Night in Orient vous propose de parcourir les premières photos du festival Couleur Café 2010.  

 

 

L'opinion du groupe ne cache pas l'anarchie dans ses chansons, ses pochettes d'albums ou encore ses concerts. Ils sont surtout très engagés pour les Droits de l'homme. Dès son premier album, Ska-P  ne manque pas de critiquer le racisme, les corridas, le tiers-monde, la corruption, et les abrutissement de la  télé réalité.

Le deuxième album est encore plus engagé que le premier mais celui-ci critique ouvertement l'Espagne, le chômage mais il est avant tout connu pour sa chanson Cannabis pour la légalisation du cannabis. Le groupe rend hommage avec cet album aux prolétaires ainsi qu'à sa mascotte El Gato Lopez.

Le troisième album Eurosis s'attaque également à l'Espagne, et à son roi, avec pas moins de trois chansons les visant. Le groupe fait référence à l'Amérique latine dans deux de ses chansons, alors que la pochette de l'album critique l'euro, la monnaie commune européenne.

Le quatrième album Planeta Eskoria est déjà provocateur par son titre (traduit en français Planète Déchet), et ses critiques sont dirigées vers diverses cibles, telles que la xénophobie, les violences conjugales, les inégalités sociales ; le groupe s'attaque aussi au Pape.

Dans son cinquième album Que corra la voz, le groupe parle de révolution et de drogue, mais il s'attaque surtout aux charlatans et à la peine de mort.

Dans son sixième album Lágrimas y Gozos, le groupe s'attaque ouvertement à l'Eglise catholique, à la corrida. Le groupe part également en guerre contre le prosélytisme et s'attaque même à Nicolas Sarkozy suite à ses propos sur les banlieues qu'il faudrait "Nettoyer au karcher". La chanson La Colmena notamment contient un enregistrement audio de Nicolas Sarkozy avec les paroles suivantes: "Vous avez en assez hein? Vous avez assez de cette bande de racailles! Ben on va vous en débarrasser!".

Leur chanson El Libertador, soutenant ouvertement la Révolution bolivarienne d'Hugo Chavez, a été la cible de critiques de la part de groupes anarchistes.

 

 

 

 

 

Couleur Cafe 3017