Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Conférence animée par Arnaud Zacharie (CNCD) « Pas de sang sur mon GSM »

Conférence animée par Arnaud Zacharie (CNCD) « Pas de sang sur mon GSM »

Mardi 6 novembre à 19h30 - Lieu: IHECS, 15 rue du Poinçon à 1000 Bruxelles

http://www.next-up.org/image/2%20Final%20Bandeau%20coltan%20%20copie.png

La Malédiction des ressources : l’exemple du Coltan dans l’est de la République Démocratique du Congo.

Conférence animée par Arnaud Zacharie (CNCD)

« Pas de sang sur mon GSM »

 

Les pays du Sud sont, pour un grand nombre, des pays où les ressources naturelles les plus diverses abondent largement. Malheureusement, cette richesse géologique souvent exploitée par les entreprises du Nord ne profite que très rarement au développement socio-économique du Sud.

Le cas de la colombite-tantalite surnommé Coltan est tout à représentatif de cette « malédiction ». Minerai indispensable au fonctionnement de nos téléphones mais aussi de nombreux appareils électroniques, il a de désastreuses conséquences tant pour les travailleurs que pour les régions où il est exploité. En République Démocratique du Congo, des bandes armées sont en lutte pour le contrôle de mines illégales à ciel ouvert, des travailleurs de tous âges extraient à mains nues le minerai radioactif pour un salaire dérisoire et les mines illégales détruisent sans ménage l’écosystème des régions concernées. Le tantale préparé à partir du coltan est indispensable à la fabrication de composants électroniques, notamment condensateurs et filtres à onde de surface, utilisés en particulier dans les téléphones portables. Le secteur de l’électronique monopoliserait ainsi 60 à 80 % du marché du tantale. 

http://www.goodplanet.info/var/ezwebin_site/storage/images/contenu/revue-de-presse/revue-de-presse-31-octobre-2008/la-guerre-pour-le-coltan/33804-1-fre-FR/La-guerre-pour-le-coltan_img-left.jpg

Le coltan est au cœur de la guerre en République démocratique du Congo (RDC), l’un des conflits les plus meurtriers depuis la Seconde Guerre mondiale avec plus de 5 millions de morts. Un rapport d'experts présenté en 2001 au Conseil de sécurité de l’ONU dénonce les grandes quantités de ce minerai illégalement extraites du sol de la République démocratique du Congo et transportées en contrebande, en accord avec des entrepreneurs occidentaux, par les armées de l’Ouganda, du Rwanda, du Burundi et de la RDC qui occupaient la Province orientale et la région du Kivu, à l'est du pays.

Vous souhaitez en savoir plus ? Venez écouter Arnaud Zacharie, Secrétaire Général du Centre National de la Coopération au Développement (CNCD) faire le point sur la question.