Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Communiqué : Rencontre 26-27 novembre 2011, Casablanca : "ممفكينش مع المخزن"

Communiqué : Rencontre 26-27 novembre 2011, Casablanca : "ممفكينش مع المخزن"

Dans le sillage du nouveau «Printemps démocratique des peuples», un mouvement de protestation politique et sociale, indépendant de tout parti politique ou organisme social est né au Maroc. Le Mouvement du 20 février lutte contre l’autoritarisme, l’injustice, les inégalités sociales et milite en faveur d’un régime véritablement démocratique à travers la lutte populaire non violente. Il n’a cessé, depuis le 20 février 2011, de mobiliser manifestations et sit-in aux quatre coins du pays. Au travail sur le terrain de ses coordinations locales s’ajoute l’appui de coordinations à l’étranger et de comités de soutien de la société civile. 

Conscient du grand besoin d’une réflexion stratégique sur l’action du Mouvement, un groupe de militants a organisé, les 26-27 novembre 2011, à Casablanca, une rencontre des militants actifs dans près de 20 coordinations. Cette rencontre est intitulée « Mamfakinch m3a al Makhzen » (Nous ne lâcherons pas la lutte contre le régime marocain). La soixantaine de participants venant d’une quinzaine de villes (Casablanca, Tanger, Rabat, Sefrou, Nador, Ouarzazate, Taza, Mohammedia, Marrakech, Oujda, Fès, Berkane, Nouacer, etc.) et de cinq villes européennes (Paris, Lille, Londres, Bruxelles et San Sebastian), s’est penché, dans des ateliers participatifs, à examiner la situation actuelle du Mouvement, les enjeux futurs de sa lutte et les différentes actions et initiatives à mettre en œuvre. 

Le séminaire a été une grande réussite. Il a permis le partage d’idées novatrices en termes de lutte non-violente et l’échange des expériences vécues dans différentes coordinations. Il a fait le point sur le travail accompli durant les neuf mois par les coordinations, en mettant l’accent sur les problématiques organisationnelles entravant leur bon fonctionnement. Tout en élaborant une vision partagée des enjeux actuels du Mouvement et de la lutte pour instaurer la démocratie dans le pays, le séminaire a, également, proposé une première esquisse d’une plateforme d’orientations et d’actions concrètes de lutte pacifique à mener par le M20.

Fortement attaché à la culture de la transparence et du partage, les militants participant à ce séminaire se sont promis de mettre à la disposition des coordinations du Mouvement, l’ensemble des conclusions de leurs travaux afin de s’en inspirer dans l’établissement de leur plan d’action.