Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Cheikha Djenia, la diablesse du Raï

Cheikha Djenia, la diablesse du Raï

http://images.populus.ch/pixdir/dj//djenia/Djenia_wahrania.jpg

Fathma Kis-Khennous, plus connue sous le nom de Cheikha Djenia, est une chanteuse algérienne de raï traditionnel née en 1954 à Saïda en Algérie. Elle enregistre son premier titre en 1970, et fut dès lors surnommée Djénia (la diablesse), en raison de son timbre de voix rauque. 

Alors qu’elle n’était encore qu’une enfant, Fatma voulait désespérément chanter, au grand dam de ses parents. Elle dut s’enfuir de la maison familiale pour poursuivre son rêve. Elle a été longtemps recherchée, mais réussi cependant à se produire dans des fêtes et mariages dans la région d’Oran. Fille de la campagne où les traditions ancestrales sont irrémédiablement ancrées, elle fut mariée contre son gré à l’âge de 17 ans à un cousin. Le mariage dure à peine le temps d’un automne. Elle fuit de nouveau son foyer, et est contrainte de vivre un temps dans une grande précarité. C’est le prix à payer pour sa liberté. 

Une rencontre avec un musicien de Saidia lui permet enfin de concrétiser sa passion. Celui-ci l’initie à la chanson folklorique. Elle se produit dans les mariages avec le célèbre Cheikh Aissa et se fait rapidement remarquer. Elle signe son premier album en 1970, grâce à Hadj Mazou qui croyait en elle. C’est lui qu’il la surnomme d’ailleurs Djenia. 

Elle produit de nombreuses chansons à succès accompagnée de flûtes et de percussions, avant de se distinguer à partir de 1987 dans le registre du rai synthétique. En duo avec cheb Abdelhah, elle enregistre plusieurs hits, notamment « Rah Egaber », ou encore » Kayen Rabi », « Trig Bidou », et « Kin Dir Ouan Dirleh ». Elle épouse durant cette période Zouaoui Kis-Khannous, un parolier et berrah (dédicateurs et animateur de rai). Celui-ci connait une fin tragique, abattu par méprise lors d’un barrage de nuit par les forces de sécurité. 9 mois plus tard, le 1er avril 2004, Cheikha Djenia le rejoindra. Elle décède en effet à l’âge de 50 ans, suite à un accident de voiture à Sidi Bel Abbès.

Celle qui fut longtemps considérée comme la digne héritière de la doyenne du raï ancien cheikha Rimiti a laissé derrière elle un répertoire musical inestimable.

http://images.populus.ch/pixdir/dj//djenia/boualem.jpg