Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Cheikh Imam, artiste engagé égyptien

Cheikh Imam, artiste engagé égyptien

Imam Mohammed Ahmed Issa (إمام محمد أحمد عيسى) né le 2 juillet 1918 dans le village d'Aboul Namres (Gizeh) - mort en juin 1995 - était un chanteur-compositeur égyptien. Tout au long il fut le chantre révolutionnaire qui refusa catégoriquement toute injustice. Ses chansons sarcastiques, malgré leur interdiction, circulaient sous le manteau. Il n'en demeure pas moins un véritable monument au Pays des Pharaons et dans tout le monde arabe.

cheikh_imam.jpg
Biographie
Il est né dans une famille pauvre et est le premier garçon à survivre après la mort de sept de ses  frères avant lui. Il a un frère et une sœur plus jeune que lui. A l'âge de 1 an.  Imam devient aveugle à la suite d'une ophtalmie mal soignée.

En 1962 il fait la rencontre déterminante avec Ahmed Fouad Najm avec qui il noue une amitié et travaillera avec lui jusqu'à sa mort.

Après la guerre des Six jours en 1967, Cheikh Imam commence à composer des chansons à thèmes révolutionnaires et se met à critiquer les responsables de la défaite ce qui lui coûte plusieurs séjours dans les geôles de son pays pour être relâché en 1981,  peu après après l'assassinat de Anouar El Sadate.

En 1976, Cheikh Imam et Fouad Negm devaient quitter le Caire pour Paris, quand la police égyptienne vint les extirper de l'avion. Ils finiront par donner leur premier concert français en avril 1984, avec leur complice le peintre-percussionniste Muhammad Aly, dans le cadre d'un festival des musiques arabes à Nanterre, au théâtre des Amandiers de Patrice Chéreau. (source).

Cheikh Imam et Nejm pu quitter l’Égypte pour se rendre en France, puis dans de nombreux pays où ils présentèrent de nombreux récitals, sur invitation d'instance militantes et démocratiques de ces pays. 

Dans les années 80, il est notamment invité par le ministère de la culture de France pour donner des concerts et effectuer des tournées à travers l'Europe. Il enregistre d'ailleurs un dernier album à Bruxelles. Cheikh Imam donna en 1990 un concert immémorable à l'Université Libre de Bruxelles, dont les étudiants se souviennent encore de ce moment inoubliable, malgré qu'il était très fatigué mais donnant le maximum de son art avec une énergie vocale indescriptible.

Le 6 juin 1995, Cheikh Imam mourut après un long combat contre la maladie et  a été découvert mort dans son appartement de Ghoriya, dans le Vieux-Caire. Il était âgé de 78 ans.

Il a laissé pour la postérité à ses admirateurs une multitude de chansons engagées et patriotique avec comme sa préoccupation majeure de la soif de liberté, miroir qui reflétait tantôt les soucis, les peines, les espoirs de l’ouvrier, du paysan, du soldat cri de protestation contre l’injustice sociale, tantôt les affres de la corruption galopante, le pillage de l’argent public sous mainmise des dirigeants de son pays ayant des conséquences désastreuses sur la société égyptienne.

Discographie
 "Les nuits des amandiers" Ed. Absolute - CD audio réédité en janvier 2006

Voir aussi