Charles Trenet - L'âme des poètes

Publié le 28 Avril 2013

Charles-Trenet.jpg

Longtemps, longtemps, longtemps
Après que les poètes ont disparu
Leurs chansons courent encore dans les rues
La foule les chante un peu distraite
En ignorant le nom de l'auteur
Sans savoir pour qui battait leur coeur
Parfois on change un mot, une phrase
Et quand on est à court d'idées
On fait la la la la la la
La la la la la la

Longtemps, longtemps, longtemps
Après que les poètes ont disparu
Leurs chansons courent encore dans les rues
Un jour, peut-être, bien après moi
Un jour on chantera
Cet air pour bercer un chagrin
Ou quelque heureux destin
Fera-t-il vivre un vieux mendiant
Ou dormir un enfant
Ou, quelque part au bord de l'eau
Au printemps tournera-t-il sur un phono

Longtemps, longtemps, longtemps
Après que les poètes ont disparu
Leur âme légère court encore dans les rues

Leur âme légère, c'est leurs chansons 
Qui rendent gais, qui rendent tristes
Filles et garçons
Bourgeois, artistes
Ou vagabonds.

Longtemps, longtemps, longtemps
La la la...

Paroles et Musique: Charles Trenet   1951 © Editions Raoul Breton autres interprètes: Yvette Giraud, Jacques Hélian et son Orchestre, Yves Montand, Juliette Gréco, Richard Anthony, Daniel Guichard,

 

Rédigé par Last Night in Orient

Publié dans #Chanson française

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

covix 28/04/2013 15:10

Bonjour,
en ce jour gris et pluvieux, de l'entendre me rappel certains jours à Paris dans les mêmes condition, parfois sans pluie.
Bonne journée
@mitié

Last Night in Orient 29/04/2013 11:47



Superbe chanson cher Covis, le vers « Parfois on change un mot, une phrase » renvoie à une de ses précédentes chansons, « Verlaine », mise en musique du poème Chanson d'automne de Paul Verlaine, où Trenet a remplacé le verbe « blessent mon cœur » par « bercent mon cœur ». Bonne
journée et Amitiés !