Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Chaïbia Talal

Chaïbia Talal

http://www.galeriefallet.com/images/chaibia-penseur.jpg

Chaïbia Talal (en arabe : شعيبية طلال) (née en 1929 au village de Chtouka près d'El Jadida - décédée en 2004 à Casablanca) fut une célèbre artiste-peintre autodidacte marocaine. Chaïbia est sans conteste la seule artiste-peintre populaire au Maroc.

Chaïbia grandit en zone rurale et se maria à l'âge de 13 ans et fut à la fois veuve et mère de famille à l'âge de 15 ans. "Rien ne me destinait à la peinture, déclarait-elle, si ce n'est ce rêve que je fis à l'âge de 25 ans et qui me disait : Lève-toi et peins". C'est son fils, Lhoucine, qui l'aida à réaliser son rêve et l'encouragea dans la voie de la peinture. Ainsi, Chaïbia peignit ses premières toiles et dévoila sa peinture libre qu'on a coutume de dire 'naïve'. Chaïbia gênait, dérangeait beaucoup d’intellectuels de l’art. Elle ne leur ressemblait pas et sa peinture ne ressemblait pas à la leur. Chaïbia, elle, s’en moquait. Elle peignait ses arbres, ses fleurs et ses femmes, heureuse avec la maison et les chiens. Sans maître et loin de toute école, Chaïbia développa une peinture sans gêne qui pouvait tout oser. Découvertes par les amis peintres de son fils, ses peintures firent bientôt le tour du Maroc mais surtout celui de l'Europe où l'art naïfn'avait plus besoin d'être défendu.

De 1966 à 1980, Chaïbia exposa à Paris, Copenhague, Ibiza, Menton, Rotterdam et d'autres capitales artistiques. Ses tableaux ont compléter les collections d'états et les plus grandes collections privées dont celle du roi du Maroc. Chaïbia s’exportera même jusqu’à La Havane et les plus prestigieux musées et galeries lui ouvrent leurs portes. Ses tableaux, en parallèle, alimentent les collections d’États (France, États-Unis, Italie, Japon, Suisse, Australie, Inde, Haïti, etc.) et les plus grandes collections privées.

Dans les années 1990, Chaïbia s'était attachée à peindre des portraits de groupes et de femmes marocaines. Elle a été considérée par certains critiques comme une figure de proue de la modernité et un porte flambeau de la femme marocaine.

En mai 2003, elle reçut à Paris la médaille d'or de la société académique française d'éducation et d'encouragement Arts Sciences Lettres.

Chaïbia Talal s'éteignit en 2004 à l'âge de 75 ans à Casablanca.

De nos jours, Chaïbia Talal est considérée comme la peintre la plus populaire au Maroc. Elle y est surnommée 'la paysanne des arts'.

Fatima Mernissi, écrivain marocaine, lui a même adressé une lettre d'hommage intitulée " Chaïbia ou la sincérité à la source de l'art"

Expositions

  • 1966 - Goethe-Institut , Casablanca - Maroc
  • 1966 - Solstice gallery, Paris - France
  • 1966 - Salon des Surindépendants , Musée d’Art Moderne, Paris - France
  • 1969 - "Ecole marocaine", Copenhagen - Denmark
  • 1969 - "Kunstkabinett", Frankfort – Allemagne
  • 1970 - "Les Halles aux Idées", Paris – France
  • 1971 - "Dar America", Casablanca, Rabat, Marrakech, Fès, Tanger – Maroc
  • 1972 - Ventes aux enchères, Drouot, Paris – France
  • 1973 - "L’œil de Bœuf" gallery (CIPAC), Paris – France
  • 1974 - "Ivan Spence" gallery, Ibiza – Espagne
  • 1974 - "Salon des Réalités Nouvelles", Paris – France
  • 1976 - "Biennale d’Art", Menton – France
  • 1977 - "Salon de Mai", Musée d’Art Moderne, Paris – France. "Salon des Réalités Nouvelles", Paris – France
  • 1980 - "Engel gallery", Rotterdam - Pays-Bas
  • 1980 - "Fondation Juan Miro", Barcelone – Espagne

 

Voir aussi

  • Peinture
  • Exposition
  • Art sur les Chemins de la Peinture au Maroc