Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Chaâbi marocain, genre musical populaire qui dérive de la Aïta

Chaâbi marocain, genre musical populaire qui dérive de la Aïta

Le chaâbi marocain, très différent du chaâbi algérien est un genre musical populaire qui dérive de la haïta ou Aïta, est une musique d'origine bédouine que l'on retrouve fréquemment dans les mariages. L'exode rural vers les grandes villes du Maroc feront découvrir ce genre musical aux citadins. L'art d'Al Aïta, qui signifie «où» ou encore « appel », se retrouve au sein du folklore marocain et aborde certaines de ses danses, l'apport du soufisme aussi bien dans le domaine des danses que dans celui de la chanson et les instruments employés dans la musique populaire.

Ce style de musique populaire festif s'est surtout développé en milieu urbain. L'utilisation du darija (arabe dialectal) et la création de nouveaux rythmes ont fait de ce style un complément essentiel de la danse. De nombreuses tendances sont alors apparues.

houcine-Slaoui.jpg

Le chantre Houcine Slaoui fut parmi les pionniers et le plus brillant de ce genre musical avec son célèbre « dakhlou lmarikane » raconte le débarquement des troupes américaines au Maroc en 1942, alors que la 2ème guère mondiale faisait rage en Europe ; ce débarquement bouleversera la vie sociale et économique des marocains, et n'échappera pas aux observation du chanteur qui décrit ce phénomène avec une précision digne d'un sociologue.

 

 

Au cours des représentations musicales, les femmes marocaines dansent en se déhanchant, en faisant des mouvements de balayage de leur chevelure et en tapant du pied sur le sol ou sur une caisse de résonance métallique (en arabe marocain : Derdigue). Cette danse spécifiquement marocaine ne se rencontre dans aucun pays arabo-musulman. Le derdigue serait soit un vestige de l'Espagne arabo-andalouse que l'on retrouve dans le Flamenco soit (comme le balayage des cheveux) issu des cérémonies de transe.

De nos jours, les artistes de Châabi citadin sont de plus en plus nombreux et de qualité artistiques différentes, et parmi lesquels on trouve : Abdelaziz Stati, Tahour, Daoudi, Daoudiya (dite Cheba Zina), Moustafa Bourgogne, Kamel el Abdi, Haj Morit, El Haddaoui, Saïd Simaji, la chanteuse Hitab,..