Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Carlos Núñez

Carlos Núñez

La Galice en Espagne a, dans les esprits, une position proche de la Bretagne en France avec toutefois une nette différence puisqu’elle est, comme toutes régions espagnoles, reconnue comme une communauté autonome et historique. De plus, la Galice fut occupée avant l’Ere chrétienne par des peuples ayant des origines celtes, peut-être les mêmes que ceux qui occuperont la Bretagne. La censure dans l’Espagne de Franco interdit pendant 40 ans de jouer de la gaïta, la cornemuse espagnole. 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/13/Carlos_N%C3%BA%C3%B1ez_%282010%29.jpg

Carlos Núñez (né le 16 juillet 1971 à Vigo, en Galice (Espagne) ) est un sonneur de gaïta et flûtiste.

Biographie et évolution musicale

Issus d'une famille composée de musiciens, il commence à l'âge de 8 ans l'apprentissage de la flûte, suivie de la gaïta. Il prend ses cours au conservatoire de musique, où il apprend la musique classique.

À 13 ans, il se produit au Festival interceltique de Lorient. Il remporte dès sa première participation le trophée Macallan, qu'il remportera également les deux années suivantes.

En 1999, Carlos Núñez produit, avec la collaboration du producteur français Hector Zazou, l'album Os Amores Libres qui sortira en 2000.

Après trois ans passés au Brésil à la recherche des traces de son arrière-grand-père, Carlos rentre en Europe avec une banda (formation musicale) de fusiliers marins brésiliens qui animent avec lui son concert au festival interceltique de Lorient en 2009.

Une des caractéristiques essentielles de Carlos Núñez est de collaborer avec de nombreux artistes de genres différents et de toutes nationalités. Sa formation musicale la Carlos Núñez banda avec qui il joue en direct se compose de musiciens réputés tels que son frère Xurxo Núñez, percussionniste; Pancho Álvarez, guitariste, violoniste; et Begoña Riobó, violoniste.

L'artiste collabore ainsi avec des noms comme comme le Bagad Sonerien Bro Dreger,Vicente Amigo, Carles Benavent, Luz Casal, Kepa Junkera, Eimear Quinn et Carmen Linares. Parmi les musiciens internationaux, il s'est produit avec les membres du groupe The Chieftains, mais aussi Dan Ar Braz, Jackson Browne, Phil Cunningham, Ry Cooder, The Dubliners, Frankie Gavin, Roger Hodgson, Paddy Keenan, Noa, Máirtin O'Connor, Liam O`Flynn, Dulce Pontes, Teresa Salgueiro, Sharon Shannon, Capercaillie, les "super-papys" cubains de la Vieja Trova Santiaguera ou encore la gaiteira d'Ourense Cristina Pato.

Carlos Núñez est un grand de la musique celtique. Au-delà, c’est un musicien visionnaire, qui ne cesse de défricher des horizons nouveaux. Comme ont pu le faire les Chieftains sur de nombreux albums, et comme il le fit lui-même avec l’album “Os Amores Libres”, il excelle à mettre en lumière les connexions qui unissent des traditions musicales à priori distinctes. Avec “Alborada do Brasil” (”l’Aube et/ou l’aubade du Brésil”) Carlos Núñez part sur les traces d’un arrière grand-père galicien émigré et ‘disparu’ au Brésil pour remonter le fil des traditions galicienne, irlandaise, voire bretonne, ancrées et ayant muté au Brésil et “croise” la gaïta (cornemuse de Galice) et la flûte avec la crème des chanteurs et musiciens brésiliens (Lenine, Carlinhos Brown, Adriana Calcanhotto, l’accordéoniste Dominguinhos, la batterie de l’école de samba de Beija Flor, le guitariste 7-cordes Milton candeias…) mais aussi avec les incomparables Chieftains, sur 2 titres. Avec 7 titres sur 13 produits par deux des producteurs majeurs brésiliens du moment (Alê Siqueira sur 4 titres et Mario Caldato sur 3), le reste étant produit par Carlos lui-même, “ALBORADA DO BRASIL” fait entendre la plupart des genres majeurs de la musique brésilienne (sambachorrosforro…) pour un “Brésil celtique” on ne peut plus festif et touchant, inattendu et passionnant.


Actualmente la artista colabora en la gira del músico español Carlos núñez interpretando canciones del Cd “Alborada do Brasil”...

“Gente que dança, gaita que acalanta, assim segue seu rumo, mestre certeiro da alegria e da poesia! Ali ninguém se desencanta, só mesmo se embriaga pelo ar de redondeio, que nem ponteio faz parar.

Ali tudo é só festança, seu gaiterio, pula e canta, faz morada e amizade com os mistérios dos ventos. Nem pife, nem passarada, tudo alí é só vontade de seguir pra se gostar!”

F.C.

Carlos Nunez Lorient 2009