Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
"Blau blüht der Enzian" by Heino (1973)

"Blau blüht der Enzian" by Heino (1973)

Heino_Blau-Bl-fcht-Der-Enzian_639842902922.jpg

Heino, (né Heinz Georg Kramm, le 13 décembre 1938 à Düsseldorf en Allemagne), est un chanteur allemand de Schlager et de Volksmusik. Ces musiques populaires ont pris leur essor au début du xxe siècle. Souvent moqué ou tourné en dérision ou associé aux lieu de rassemblement le plus populaire au monde, comme l'Oktoberfest, la fameuse Fête de la bière, le schlager est dépassé progressivement de mode après les années 1970, mais il retrouve un regain de popularité fin des années 1990, surtout en Allemagne.

Même certains clubs de vacances réputés n'hésitent plus à programmer des remix de tubes de schlager des années 1970 dans leurs soirées et notre artiste est toujours mis à l'honneur. Malgré ce renouveau, le schlager, souvent apprécié dans les bars populaires ou dans les discothèques populaires de Torremolinos, reste associé aux musiques destinées aux catégories sociales allemandes les moins cultivées. Néanmoins, une bonne dose d'humour permet d'apprécier cette musique à sa juste valeur. Nina Hagen et Heino sont les deux stars incontestable de la pop allemande, parfois dans un duo assez lourds.

Heino est un chanteur allemand de musique populaire et traditionnelle (Volksmusik), considéré comme un trésor national par les Allemands, et ses fans internationaux.

Rio de Janeiro est une ville qui a été chantée par de nombreux interprètes et j'ai retrouvé un hommage de Heino, c'est ce chanteur qui aurait pu jouer dans un film d'épouvante ou dans un film d'espionnage comme espion portant toujours ses lunettes de soleil foncées. Il est aussi l'une des stars qui s'est fait connaître à travers des concours de pochettes de disques les plus kitsch bien entendu.

 

 

3004707439_b18fdf74f3_b.jpg

Ja, ja, so blau, blau, blau blüht der Enzian,
wenn beim Alpenglühn wir uns wiedersehn
Mit ihren ro-ro-ro-roten Lippen fing es an,
die ich nie vergessen kann

Wenn des Sonntags früh um viere die Sonne aufgeht,
und das Schweizer Madel auf die Alm 'naufgeht,
bleib ich ja so gern am Wegrand stehn, ja stehn,
denn das Schweizer Madel sang so schön
Holla hia, hia, holla di holla di ho
Holla hia, hia, holla di holla di ho
Blaue Blumen dann am Wegrand stehn, ja stehn,
denn das Schweizer Madel sang so schön

Ja, ja, so blau, blau, blau blüht der Enzian,
wenn beim Alpenglühn wir uns wiedersehn
Mit ihren ro-ro-ro-roten Lippen fing es an,
die ich nie vergessen kann

In der ersten Hütte, da hab'n wir zusammen gesessen,
in der zweiten Hütte, da hab'n wir zusammen gegessen,
in der dritten Hütte hab' ich sie geküßt,
keiner weiß, was dann geschehen ist
Holla hia, hia, holla di holla di ho
Holla hia, hia, holla di holla di ho
In der dritten Hütte hab' ich sie geküßt,
keiner weiß, was dann geschehen ist

Ja, ja, so blau, blau, blau blüht der Enzian,
wenn beim Alpenglühn wir uns wiedersehn
Mit ihren ro-ro-ro-roten Lippen fing es an,
die ich nie vergessen kann