Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Benali el Mesfioui

Benali el Mesfioui

benali-ekl-mesfioui.JPG

Mohamed Ben Ali el Demnati Mesfioui est né en 1863 à Safi (Maroc) à l'époque du sultan Hassan Ier  et dont le règne a augmenté la puissance du makhzen au Maroc à un moment où le reste de l'Afrique tombait sous contrôle étranger...

http://www.darnna.com/08/marocphotos/demnateruelle.jpg

Il fera son Pélerinage à la Mecque et va servir l'armée turque. A son retour au Maroc, il est emprisonné et du s'exiler à Salé en 1915. 

Mohamed Ben Ali Demnati est un innovateur dans l'art du Malhoun - Il décède de maladie en 1931 à Rabat et est enterré à la nécropole mérinide de Chellah .Ses poèmes sont chantés par Mohamed Ben Ghanem et Mohammed Trabelsi.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/13/Chellah_interior_hill.jpg/800px-Chellah_interior_hill.jpg

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/aa/Porte_chellah_2006.jpg

Il est l'auteur de plus de 1000 qasida dont les plus célèbres sont Zerda (le festin) ou encore Mechmoum (le bouquet). Merci à Abderrahim Amrani Marrakchi qui nous a procuré cette ancienne photographie en ce Ramadan 2010.

Biograpohie-de-benali-el-mesfioui_Page_1.jpg

Biograpohie-de-benali-el-mesfioui_Page_2.jpg

Le Festin : Zerda

Traduction de Fouad Guessous

Zerda comme l'indique cette qasida marocaine est une notion qui renvoie au langage populaire du Maghreb et désigne un rassemblement festif, une communion, une célébration, un festin...et pas n'importe lequel si on connait la cuisine marocaine, un des métiers qu'à pratiqué Benali el Mesfioui...il nous décrit un véritable festin de Babette  dans ce texte !

 

Voisin! rassasie ton hôte sans réfléchir

Mène-moi chez toi comble moi sans trop gémir

Hôte de Dieu je suis, emmène moi chez toi!

Rien ne sert de penser! Tu n'es pas sournois!

Ne sois donc pas cupide à mon encontre

Elève moi car Dieu viendra à ta rencontre

J'ai appris de bonnes choses sur toi l'ami

Comble ton voisin, fais ce que Dieu a promis

Ton hôte conforte, ton voisin exhorte

Aux avares Dieu, n'ouvre aucune porte

Vautrés dans la sottise ils se rongent les ongles

 

Tu sais très bien que des festins je suis fèru

J'adore les festins fussent ils à Bagdad

...

Souhaite-moi la bienvenue au quotidien

Equipe la salle apporte table et vaisselle

Présente donc et sans aucune manière

Toutes ces bonnes choses que Dieu génère

...

Et pour commencer, apporte- moi du couscous

Mais prends bien garde! de tes mains ne l'éclabousse

Qu'il soit servi dans une très grande soucoupe

Note que le beurre y aura le vent en poupe

Garnis le de légumes fraîches et de viande

Puis un tajine de tfaia aux amandes

Et une seffa où les pigeonneaux abondent

Bien au chaud et en disposition profonde

Pour que leur dialogue avec la vermicelle

soit tendre amoureux et confidentiel

Que le riz soit bien bouilli dan un lait très pur

Puis une soupe aux vermicelles en parure

Mais qu'elle soit bien chaude et torrentielle

Dès que je prendrai place sous la coupole

Apporte les tajines les plats et les bols

Dis moi sois le bienvenu et bon appétit

Dès lors apporte les pastillas assorties

Mais que leurs ventres regorgent d'amandes

Et surtout qu'elles soient de beurre gourmandes

Et n'oublie pas d'apporter aussi la mhancha

Qu'elle soit chaude exquise et digne d'un pacha.

Sers moi ensuite les crêpes mais sans répugner

Tu te rendras chez le bon marchand de beignets

Achètes- y dix kilos que tu enduiras

De miel des montagnes et de beurre bien gras

Je prendrai ensuite mkharka et chebbakia

Que j'enroulerai pour un usage immédiat

Ah le bon makrout et le turban du cadi

les cornes de gazelle et les cake pardi!

 

Une centaine de ghriiba me suffisent

Une sauce poivrèe serait aussi de mise

De même qu'un bon pain de blè dur et pur

Saches qu'à mes yeux le bonheur il procure

Puis sers moi veux tu le kabbab maghdour

Nonobstant ceux qui ont trahi, ces vautours

Mais qu'ils soit agrementé d'oeufs en en plèthore

Apporte moi le mechoui et tous ses beaux décors.

Kefta grillée sur les braises , cent brochettes

Escortée de poivrons , en masse et en boulettes

Sers la glia dans des plateaux en cristal

Et le khlii que j'adore et qui me régale!