Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Avant-première du documentaire "Paul et Sophie, témoigner entre ombre et lumière", Bruxelles, le 15 janvier 2014

Avant-première du documentaire "Paul et Sophie, témoigner entre ombre et lumière", Bruxelles, le 15 janvier 2014

Réalisateur: Valentine Roels
Pays : Belgique
Année de production : 2012
Durée : 58 min
Langue : Français

 

Un documentaire original réalisé par Valentine Roels d’après une idée de Ina Van Looy - Chef de projet " La haine, je dis non "-CCLJ. " PAUL ET SOPHIE " est un film centré sur la parole de deux survivants, une enfant cachée et un déporté. Sophie Rechtman, 8 ans en 1942, a échappé à la déportation grâce au courage de « gens ordinaires » qui l’ont cachée pendant plus de deux ans à Bruxelles. Paul Sobol, ketje bruxellois, déporté à 18 ans, est l’un des rares survivants du centre de mise à mort d’Auschwitz-Birkenau. 

http://070.be/fifhw/wp-content/uploads/2013/09/paul_et_sophie-MINI.jpg

Argument

Sophie se raconte, puis Paul. Tous deux découpent leur récit autour de l’événement central de leur vie : la Shoah. Enfin, ils évoquent la femme et l’homme qu’ils sont aujourd’hui.

Cette avant-première tombe dans un climat exacerbé antisémitisme en Belgique et en France..."Paul et Sophie", sera présenté ce mercredi 15 janvier à 20 h 30 au CCLJ en présence de Sophie Rechtman et ancien ketje de Bruxelles Paul Sobol. 
Paul Sobol naît à Paris en 1926. Deux ans plus tard, sa famille s'installe à Bruxelles. Lors de l'invasion allemande, la famille Sobol se fond dans la population belge. Paul Sobol travaille un temps chez un fourreur, mais l'essai n'est pas concluant. En 1941, il reprend des études jusqu'en 1942. Le port de l'étoile juive, l'enregistrement pousseront la famille dans la clandestinité. Paul Sobol s’appellera durant ces années Robert Sax. Le 13 juin 1944, tandis que les troupes alliées progressent en France, ils sont arrêtés par la Gestapo sur dénonciation. Emmenés à la Caserne Dossin à Malines, ils feront partie du convoi XXVI qui, au départ de la caserne Dossin, sera le dernier à quitter le territoire belge le 31 juillet 1944. À son arrivée au camp d'Auschwitz, Paul Sobol est affecté à un Kommando de menuisiers. Il exercera de multiples activités durant sa captivité. Le 18 janvier 1945, en raison de l'avance alliée, il est contraint de prendre part à une marche de la mort vers le camp de Gross-Rosen d'où il sera enfermé avec tant d'autres dans des wagons à destination d'un camp annexe de Dachau (Mühldorf Waldlager) (Camp de Mühldorf). Durant ce voyage, chacun lutte pour sa survie. Seuls 20 % des effectifs survivront à ce voyage. Le 25 avril 1945, suite à un bombardement, Paul Sobol prend la fuite. Il trouvera refuge dans un village parmi des prisonniers français qui seront libérés par les Américains le 1er mai 1945 et regagnera la Belgique où il retrouvera sa sœur. Son jeune frère et ses parents n'en revinrent jamais.

Une coproduction CCLJ, Les Films de la Mémoire, Fondation Auschwitz, GSARA, Création et Mémoire. La projection sera suivie d’une courte présentation de l’outil pédagogique.

Une première originalité du film est de disposer de deux témoignages qui peuvent aisément être utilisés comme outil pédagogique par les acteurs de terrain de l’enseignement de la mémoire de la Shoah en Belgique et au Luxembourg. La conception du film, son découpage en deux volets de témoignage découpé en trois parties – avant, pendant et après la Shoah –, est conçue pour répondre à la demande des enseignants et des animateurs. Le film est conçu pour pouvoir être interrompu et consulté en six chapitres.
Une deuxième originalité du film est de dépasser le cadre classique des films de témoignages, basé sur la description des faits. Ce film permet de comprendre les émotions vécues par les témoins. Et de suivre leur traumatisme.
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service éducation permanente, du ministère de l’Égalité des chances, de la Fondation du Judaïsme de Belgique, du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel, de la COCOF de la Région Bruxelloise, du Ministère des Affaires sociales et du Tax Shelter du Gouvernement fédéral de Belgique (Lecobel).
 
 

Participer à la projection :

Centre communautaire laïc juif (CCLJ)
Rue de l'Hôtel des Monnaies, 52
1060 Bruxelles
Entrée libre - Réserver en ligne en cliquant ici
Informations et réservations : 02 543 02 70 ou info@cclj.be