Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Arno, l'apache belge de la chanson !

Arno, l'apache belge de la chanson !

http://www.gala.fr/var/gal/storage/images/les_stars/leurs_bio/arno/images/arno/189337-1-fre-FR/arno_reference.jpg

 

Arno, de son vrai nom Arnold Charles Ernest Hintjens, est un chanteur et acteur belge, né le 21 mai 1949 à Ostende. Parfait trilingue, il a d'abord surtout chanté en anglais avant de privilégier le français avec aussi quelques chansons en néerlandais.

Spontané, sincère et incapable de faire semblant, Arno a réussi à réconcilier la chanson traditionnelle avec les expressions contemporaines. Longtemps considéré comme un croisement entre Tom Waits et Jacques Brel, Arno a toujours été attiré par la musique. Il est né d'un père socialiste, qui écoutait beaucoup de jazz et d'une mère qui faisait la vaisselle en chantant Brel et Gréco. A 18 ans, il donne son premier concert au festival de rock d'Ostende. En 1975, il signe avec Freckle Face un premier album autoproduit. Il forme ensuite T.C. Matic. Il fait la première partie de Simple Minds en 1985. L'année suivante, Arno se lance en solo et sort trois albums. A l'âge de 40 ans, il signe 'Ratata' puis écrit la musique du film 'Merci la vie' de Bertrand Blier. Il forme par la suite un groupe blues acoustique Charles & Les Lulu. Arno s'envole ensuite pour Nashville aux Etats-Unis et enregistre l'album 'Idiots savants' (1993). Suit, sous le nom d'Arno & The Subrovnicks, l'album 'Water'. En 1995, Arno sort 'Arno à la française'. L'année suivante, il reçoit le prix du Meilleur chanteur de l'année en Belgique au Humo Pop Poll. En 1998, Arno s'investit dans le groupe Charles and the White Trash European Blues Connection puis signe en solo les albums 'A poil commercial' et 'Le European cow-boy'.

En 2002, il sort 'Charles Ernest'. Deux ans plus tard il sort 'French Bazaar', et enfin 'Jus de box' en 2007 avant d'entamer une grande tournée.

En 2006, il a tenu le rôle principal de Komma, un film de Martine Doyen, et a enregistré un nouvel album, Jus de Box, qui est sorti en janvier 2007. En 2008, il est à l'affiche dans le film J'ai toujours rêvé d'être un gangster de Samuel Benchetrit où il joue une scène mémorable avec Alain Bashung. Il sort également Covers cocktail, une compilation de ses reprises, plus un inédit, I Want to Break Free de Queen.


La tête brûlée de la scène belge rock de Belgique est de retour en pleine forme ! en tournée avec son nouvel album composé entre Ostende, sa ville d'origine, et  Bruxelles, sa ville d'adoption. Quatorzième album studio d'Arno, "Brussld" est un disque rock pur jus, dans la grande tradition du chanteur cheveux poivre sel, muni de textes toujours surréalistes ("Quelqu'un a touché ma femme"), d'hymnes décalés ("Le lundi au reste au lit") et de mélodies melting  pot où se croisent toutes les influences du crooner belge, "parce qu'à Bruxelles nous sommes tous des immigrés".

Original, au propre comme au figuré, “Brussld” est comme Bruxelles : parfois dur, parfois tendre, mais toujours plein d’espoir. Intégralement composé et produit (avec l'aide de Serge Freys) par Arno, le disque comporte également une étonnante reprise de Bob Marley ("Get up stand up") à la sauce Chopin, en piano dépouillé. Et encore bien d'autres surprises, de "Ginger Red", sorte de blues anglophone où Arno élève la voix comme un crooner, à la poignante ballade "Elle pense quand elle danse", qui en déstabilisera sûrement plus d'un.

Un coffret collector "Live to the beat", série limitée à 2000 exemplaires comprenant un double vinyle de "Brussld" avec 5 titres inédits et une carte de téléchargement MP3.

Et si c’était plutôt “Bruxelles, c’est Arno” ? Si c’était l’homme qui définissait la ville ? Evidemment, il y a d’implacables précédents pour bruxeller Bruxelles. Mais après tout l’école flamande était riche de talents flamboyants cultivant la variation sur une même lande…