Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Antar, rappeur Marocain basé à Bruxelles

Antar, rappeur Marocain basé à Bruxelles

  • Le soleil met la cagoule et mitraille les étoiles.

  • J'expose les lieues de Kaboul au centre de ma toile.

  • M'infiltre chez les pauvres cachés derrière un voile.

  • Je vois, des hommes arrêter parce qu'ils s'laissent pousser le poil.

  • On vit l'époque de l'hypocrisie, l'économie en crise,

  • T'as vu leurs faux sourire mais en vrai ils te méprisent.

  • Je rougi, devant la glace, on me disant k'la haine n'a rien de classe.

  • J'écarte de là, et sur l'instru laisse mes traces.

Karim (né le 12 août 1983 à Kenitra (Maroc)) alias DogKillah aka Antar est un jeune rappeur originaire de Kenitra vivant et travaillant à Bruxelles qui se fait connaître pour son style de rap conscient.

En 1989, son père, est fonctionnaire au Ministère des affaires étrangères du Maroc et est envoyé en mission diplomatique pour prendre ses fonctions au consulat du Maroc à Lille (France).

DK va vivre dans cette ville et fréquente une cité à forte densité africaine. En 1994, Karim commence déjà à s'intéresser à l'avènement de la culture hip-hop en France, et se passionne pour l'album du groupe IAM : "L'école du micro d'argent", sorti en 1997. Le groupe marseillais atteint véritablement son apogée avec cet album, devenu depuis lors un classique du rap français. Les textes de l'album sont unanimement considérés comme d'une rare finesse par rapport à l'essentiel de la scène de rap français. Peu de rappeurs sont parvenus à aborder les thèmes sociaux avec autant de justesse, sans exagération. Ce sont des textes sérieux, graves, accompagnés de jeux extrêmement sophistiqués sur les sonorités du langage, qui atteignent leur acmé sur la dernière chanson de l'album, Demain c'est loin, portrait juste et lucide de la vie des cités s'étendant sur près de 10 minutes. Sobre, sans refrain, ce morceau, repose sur un seul échantillon musical d'une dizaine de secondes répété en boucle. Inspiré par cette référence, le jeune Karim commence alors à écrire ses premiers textes. Deux ans plus tard, le genre musical faisait fureur et les groupes de rap ne cessent d'augmenter. La mort de Tupac Amaru Shakur a fait naître dans le coeur des jeunes une sorte d'inspiration. Nombreux sont alors le rappeur qui veulent reprendre la la relève de 2pac. DK rejoint son premier groupe, une bande de jeunes qui venaient répéter dans la M.J.C du quartier. Le groupe de 11 jeunes n'a pas duré bien longtemps puisqu'en 1997 DogKillah déménage.

Ses parents et ses frères et soeurs retournent au Maroc tandis que lui reste chez des amis en France. C'est cette année qui fut la plus difficile pour lui mais c'est également l'année où il va apprendre beaucoup de choses de la vie et de ses aléas. Une année qui va le pousser à retourner au Maroc lui aussi en tirant un trait sur ses études.

1998, il revient à Kénitra sa ville natale et va poursuivre des études en Informatique et par la même occasion faire la rencontre de Ghostman (Ili Ghost) qui deviendra son meilleur ami et  membre de son nouveau groupe X.Ter.Dog. Le groupe s'est fait un nom dans la ville de Kénitra par le biais de plusieurs concerts et représentations qu'ils ont donné. Un troisième membre s'ajoute a la liste, InformerMc. Malheureusement en 2003 DK va encore changer de pays pour venir s'installer au Pays-Bas afin de continuer ses études dans le domaine de l'informatique. Son cousin Wolfstar qui se trouve lui aussi un Mc, ayant fait partie du groupe Khayl el Mout, Forme avec lui Scarface Mafia qui par la suite est rejoint par un autre membre S.N.A.P. En parallèle DK multiplie les concerts avec 3 filles marocaines sous le nom de M.I.C (Maghreb Identity Crew).

http://natureculture.org/wiki/images/f/fb/22234_321268252153_610327153_4557076_1355875_n_%281%29.jpg

Biographie et évolution musicale

Antar, Marocain résidant en Belgique, Antar (diplômé en informatique) est un rappeur marocain fier de sa forte identité qui évoque avec un tarab particulier dans des lyrics profondemments étudiés les choses de la vie qui concernent l'humain. Résumer le parcours d'Antar c'est peut-être le considérer comme un éternel voyageur pour qui le voyage a été parfois long et périlleux et riche. Il se défini d'ailleurs lui même comme avant tout un écrivain qui a su donner une voix à sa plume au moyen d'un simple micro.
Inspiré par sa culture maghrébine et de la culture hip-hop (qu'il intègre dans ses productions), Antar a pour philosophie, la recherche de l'art pour l'art et non celle de la célébrité car précise t-il que «Rien donc de plus vain que la gloire au-delà du tombeau, à moins qu'elle n'ait fait vivre l'amitié, qu'elle n'ait été utile à la vertu, secourable au malheur, et qu'il ne nous soit donné de jouir dans le ciel d'une idée consolante, généreuse, libératrice, laissée par nous sur la terre - pour ne citer que François-René de ChateaubriandMémoires d'outre-tombe, tome 1, livre 12, chapitre 1

Très actif depuis son adolescence au mouvement Nayda, Antar est resté toutefois fidèle à sa propre vision du monde et de l'art, n'écoutant que la voix du coeur, Antar se créera des bases propres à lui-même pour être certain de se dégager de la meute. Voyant son objectif comme un trésor sacré, il dessine son propre parchemin pour y accéder. Sa destination ni même son itinéraire ne sont encore (re)connus, car Dieu seul sait... Mais cela ne l'empêche pas de tenter de laisser sa signature tout au long de son parcours.

En featuring avec Mehdi K-libre‎, Nores et Loubna, Antar lançait son nouveau son.  Mesdouda vient nous raconter un peu l'état d'âme de nos rappeurs marocains...leur amour et dévouement pour le domaine...leurs efforts pour propulser cet art, au nom de fond marocain, vers l'avant... Et puis tout simplement l'envie qu'ils ont tout au fond de « représenter » ce en quoi ils croient... Tout cela en sachant que le rap pour eux n'a jamais été un moyen de quête matérielle... Et ils le disent... le rap ne leur rapporte pas l'kash mais c'est le fait d'être écoutés et d'arriver à toucher le public qui leur permet de continuer ou plutôt leur donne une raison de le faire...

Au niveau lyrique, le rappeur a toujours été fidèle à lui-même, en nous faisant part de textes profonds et avec à chaque fois de l'amélioration apparente... 9MM et NORES sont dans leur élément, du rap arabe avec des textes poignants comme on les aime...Puis enfin la touche fine... Loubna qui ne cesse de déclarer son amour pour le rap...http://www.mazekni.com/k-libre/k-libre.htm

Travaillant à Bruxelle à  Radio Al Manar, à Bruxelles, il anime plusieurs émissions transmises sur les ondes depuis 2009 qui est un tremplin pour découvrir des artistes...

Le 17 février 2010, Antar et DJ Ili Ghost réalisent deux remix qu'on peut écouter ici pour le chanteur Cheb Wissem. Ces remix sont les premières fusions muscicales qui intègrent les genres musicaux : raïrap, techno-house : C'est un fait histoire dans l'histoire du Raï.
http://natureculture.org/wiki/images/b/b8/2782567976_1.jpg 

Antar  et Mario qui sortent du cadre

Soiree-Majalla 1680

Lien internet

25552_1418285296718_1220199169_31199523_8028859_n.jpg