Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
festival des Andalousies atlantiques d'Essaouira 2009

festival des Andalousies atlantiques d'Essaouira 2009


Devenu, désormais, rendez-vous incontournable des amateurs de bonne musique, le festival des Andalousies Atlantiques d'Essaouira, initié par l'association Essaouira-Mogador et organisé conjointement par la Fondation des Trois cultures de la Méditerranée et de la Fondation d'Essaouira Mogador pour les Arts, la Culture et le patrimoine, revient cette année du  29 octobre au 1er novembre dans l'ancienne Mogador, rendra hommage à la musique traditionnelle judéo-marocaine, qui n'a été altérée ni par le temps ni par le conflit israélo-arabe, ont annoncé mercredi ses organisateurs.
 

La programmation de cette 6ème édition sera riche, avec des concerts réunissant sur la même scène "nos poètes, nos musiciens et nos chanteurs musulmans et juifs pour chanter et danser ensemble", a déclaré André Azoulay, conseiller du roi du Maroc et président du festival. Longtemps avant les autres et dans un environnement souvent fragilisé par les théories régressives du choc des cultures et des religions, le Maroc campé dans la richesse de nos histoires partagées a su envoyer au reste du monde les signaux de la modernité et de l'ouverture à toutes les civilisations", rajoute-t-il.

L'art judéo-marocain est une "composante majeure de la richesse identitaire et culturelle du Maroc, a-t-il ajouté. Il n'est pas réduit à un folklore (...). Il est une réponse aux politiques par sa puissance de création. Il donne le meilleur exemple pour faire évoluer les mentalités en allant à la rencontre de l'autre".

Le répertoire judéo-marocain, dit "Matrouz" qui désigne un métissage musical et linguistique né au Maroc il y a plusieurs siècles, constituera donc l'un des moments forts de ce festival, avec la participation sur une même scène du rabbin-chanteur Haim Louk accompagné par l'orchestre marocain Zyriab d'Oujda (est).

L'un des "grands maîtres de la tradition judéo-arabe", le pianiste franco-algérien Maurice El Médioni, et la chanteuse Raymonde El Bedaouia, une Marocaine de confession juive, animeront eux aussi ce festival. Un hommage posthume sera rendu à cette occasion à la Marocaine Zohra Fassia, une chanteuse des années 50 qui a milité par ses oeuvres à la cohabitation judéo-musulmane au Maroc.

"Un prix pour la préservation et la promotion de la musique 'Matrouz' au Maroc et ailleurs va être créé et sera décerné annuellement au cours des prochaines éditions du festival", a annoncé le Président de l'Association Essaouira-Mogador.

Des soirées associant flamenco espagnol et rythmes musicaux de l'Inde sont aussi au programme du festival. (AFP)

 

This year's festival of the Atlantic Andalusias, held in the Moroccan port of Essaouira, will focus on a Moroccan Jewish musical tradition known as Matrouz, organisers announced on Thursday.

During the festival, to be held from October 29 to November 1, there will be concerts to gather together "our poets, our musicians and our singers, Muslims and Jews, to sing and dance together," Andre Azoulay, festival chairman and an advisor to Morocco's King Mohammed VI, told AFP.

The north African country's Jewish art is a "major component of the cultural wealth and identity in Morocco," Azoulay said. "It shouldn't just be reduced to folklore (...). It gives the best example of how to make mentalities evolve by going out to meet other people."

Matrouz is a tradition that dates back several centuries. One example of the art form will be a concert in which the rabbi Haim Louk will sing accompanied by the Zyriab orchestra from Oudja in east Morocco.

Azoulay said that the Franco-Algerian pianist Maurice El Medioni, "one of the great masters of the Jewish Arab tradition," will perform with the Jewish Moroccan singer, Raymonde El Bedaouia.

In the future, there will be a prize for the preservation and performance of Matrouz music, Azoulay added.

The festival will pay a posthumous tribute to 1950s singer Zohra Fassia, who was a militant for the peaceful coexistence of Jews and Muslims in Morocco.

Evenings of Spanish flamenco and music from India are also on the programme for the festival, which is the sixth of its kind.