Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Nemanja Radulovic : une des valeurs montantes du violon

Nemanja Radulovic : une des valeurs montantes du violon


A le regarder, Nemanja Radulovic n'entre dans aucune catégorie de musiciens. Lui-même cite des idoles rock et pop pour esquisser la nature de son art, tandis que son visage d'ange et son abondante chevelure brune, est aussi souple et fougueuse que son jeu musical et  pourrait à l'envi l'envoyer aussi bien, du côté des rockstars que de celui du roots et du ska. Il produit un son d'une rare pureté, une justesse exceptionnelle...et beaucoup de simplicité dans sa manière d'être, c'est ô combien appréciable pour un musicien de son talent! Son prénom se prononce Némanya, le jeune homme est né en Serbie le 18 octobre 1985 et a commencé ses études musicales en 1992, pour obtenir en 1996 le Prix d’Octobre pour la musique de la Ville de Belgrade et remporter l'année suivante, le Prix Spécial du ministère de l'Éducation de la République Serbe “Talent de l’année 1997”. En 1998, il a poursuivi ses études au Conservatoire de Musique de Saarbrücken, en Allemagne, dans la classe de Joshua Epstein puis, à partir de 1999, à la Faculté des Arts de Belgrade en section musique dans la classe de Dejan Mihailovic. Il n’a pas encore un quart de siècle et déjà il impressionne par sa virtuosité toute en retenue. Jamais d'esbroufe dans son jeu. Une technique certes majeure mais jamais jetée à la face du public comme une vulgaire poudre aux yeux. Bien au contraire !

   


A l'âge de 14 ans, il s'installe en France et se perfectionne auprès de Patrice Fontanarosa au CNSMDP de Paris. Il a également suivi des master classes avec Yehudi Menuhin ainsi qu’avec Salvatore Accordo à l’Académie Walter Stauffer à Crémone en Italie. Nemanja Radulovic joue actuellement un violon de belle facture J.B. Vuillaume fabriqué en 1843.

En 2006, il remplace au pied levé Maxim Vengerov dans le concerto de Beethoven, Salle Pleyel, avec l’Orchestre philharmonique de Radio France et Myung-Whun Chung.

Déjà encensé en 2006 pour son Récital Live (Bach-Miletic-Paganini-Ysaÿe) récompensé par un Diapadon découverte, Nemanja Radulovic a fait paraître le 21 septembre 2009 Les Trilles du Diable, une captation live d'un récital consacré à la famille des cordes et construit autour de l'incroyable Sonate de Tartini Le Trille du Diable et convoquant Vitali, Schubert, Kreisler, Sarasate, Tchaïkowski, et Wieniawski. Un parcours virevoltant sur lequel l'ont accompagné Guillaume Fontanarosa (violon), Frédéric Causse (violon).

Il se produit depuis avec les plus grands orchestres en Europe, en Asie et en Amérique : Orchestre philharmonique de Radio France, Tokyo Symphony Orchestra, Orchestre symphonique de Montréal, Orchestre symphonique de Rio, Orchestre symphonique de Barcelone, Hong-Kong Sinfonietta, Orchestra Sinfonica di Roma, Tchaikovsky Symphony Orchestra, Nürnberger Symphoniker, Prague Chamber Orchestra, Orchestre philharmonique d’Ukraine, Sinfonia Varsovia, et l' Orchestre national de Belgique

Nemanja Radulovic joue ici  Mozart.  Un peu court,mais il y a la suite! Un son très intéressant à raprocher d'un Vengerov ou d'un Repin, et à mon sens une des valeurs montantes du violon classique.

Récompenses

Nemanja Radulovic a reçu de nombreux prix internationaux : Premier Prix du concours de Hanovre en 2003, Premier Prix et deux prix spéciaux du jury au concours Georges Enescu à Bucarest en 2001, Second Prix du concours Antonio Stradivarius à Crémone en 2001 (premier prix non attribué), prix spécial du jury au concours Yehudi Menuhin à Boulogne-sur-Mer en 1998, Premier Prix du concours Balys Dvarionas en Lituanie en 1997, prix spécial du jury du concours Wieniawski-Lipinski en Pologne en 1997, Premier prix du concours Jan Kocian en République Tchèque en 1996, Premier prix du concours Stresa en Italie en 1995.

Nemanja Radulovic a été lauréat de la Fondation Groupe Banque Populaire en 2001.
Il a été nommé “Révélation internationale de l’année” lors des Victoires de la Musique à Cannes en 2005 (AEAA, prix du MIDEM). Nommé “Rising Star” pour la saison 2006-2007, il a joué dans les plus grandes salles européennes, parmi lesquelles le Concertgebouw d’Amsterdam, le Mégaron d’Athènes, la Cité de la Musique à Paris, le Palais des Beaux-Arts à Bruxelles, la Philharmonie de Cologne, et Carnegie Hall.



Actualités

Lundi 5 octobre 2009 à 20h30 Nemanja Radulovic, violon Juliana Steinbach, piano Lyon, Salle Molière

 

Voir aussi