Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Kamel Ferjani et le Takht Musical de Tunis

Kamel Ferjani et le Takht Musical de Tunis

Kamel Ferjani,  dirige le Takht Musical de Tunis. Parallèlement à sa carrière d’enseignant et de chercheur en musicologie, Il, s’est distingué sur la scène musicale nationale en tant que compositeur et luthiste concertiste de premier ordre. Elève du grand maître Ahmed al-Kalaï, il fait partie de cette génération de oudistes qui ont donné au oud une nouvelle dimension œuvrant sans relâche à explorer ses potentialités inépuisables. Kamel Ferjeni a fondé deux ensembles musicaux : l’Orchestre Musical de la Méditerranée qui s’est distingué par ses tentatives réussies visant à doter la musique tunisienne de nouvelles capacités expressives et à mettre en lumière sa complémentarité avec les musiques arabes et méditerranéennes ; Il est aussi le fondateur du Takht Musical de Tunis qui a donné, depuis sa création en 2003, de nombreux concerts aussi bien en Tunisie qu’à l’étranger (France, Jordanie, Espagne).

 

Comment juge-t-il l’état actuel de la musique tunisienne?
Malheureusement, la situation actuelle de la musique tunisienne nécessite une sérieuse réflexion et une mise à niveau, même si le niveau des compositeurs et musiciens d’une manière générale varie d’un artiste à un autre. La production musicale demeure dans sa majorité écrasante, réservée à la chanson légère ou ce qu’on appelle la chanson “sandwich”. Le fait que la musique soit devenue un produit commercial a contribué à la détérioration de sa qualité. Les sociétés de production, les musiciens ainsi que tous les autres acteurs du secteur ont tous une part de responsabilité dans cet état de fait. Malheureusement, une grande partie des musiciens est sur la voie d’opter pour le chemin de la légèreté, à savoir produire à des fins uniquement commerciales. Et c’est le secteur de la création musicale et de la musique en général qui en souffrent. Cette situation est commune à tous les pays arabes. Le secteur de la musique nécessite, de ce fait, une refonte totale, aussi bien dans sa composante production qui au niveau de la diffusion et de l’enseignement. (source)

 

 

Formation

Kamel Ferjeni Direction d’orchestre et oud

Anis Kélibi Violon

AbdelKarim Hlilou Violoncelle

Lotfi Raïs Contrebasse

Selim el-Jaziri Qanun

Naoufel el -Menaa Ney

Mohamed Ali Kammoun Piano

Ridha Belgaïed Percussions

Lotfi Soua Percussions

 

Voix

Samir Reçaïsi, Mahdi Ayechi

Yacine Reçaïsi, Youcef Naouioui

Firas Ben Slimène Chorale