Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Quentin Mosimann

Quentin Mosimann


Quentin Mosimann (né à Genève le 14 février 1988) est un chanteur qui vit et travaille en France. Énergique et séducteur, il  prouve à son public qu'il a une place à occuper dans le show-biz. Il est repéré par François Bernheim avec qui il travaille sur plusieurs titres (dont Exercices de Mate). Il est sélectionné pour la Star Academy 7 et s'affirme dès le premier prime en tant que véritable "show-man" et remporte la finale le 15 février 2008  À sa sortie de la Star Academy, il est invité à partager un duo avec Peter Cincotti à l'Olympia de Paris. Paul Anka l'invite également à venir chanter en duo avec lui, au Palais des Congrès.

Une écriture percutante, des arrangements sophistiqués sur des mélodies d’une évidence radiophonique : voilà les ingrédients de ses chansons populaires et exigeantes qui touchent et accrochent à la fois. « Toc Toc », le premier single extrait, démarre comme le carnet de bord doux amer d’un serial-lover tchatcheur et s’achève comme un hymne aux erreurs passées qu’il doit assumer… Une sorte de confession intime qu’il a voulu partager à pleins tubes, et qui résonnera en boucle dans les charts !

Aujourd’hui, Quentin l’artiste n’est pas qu’un chanteur en devenir mais un réel phénomène au vu des statistiques sur Internet : plus de quatre millions de visites cumulées. Des milliers de commentaires laissés par ses fans qui apprécient également ses prestations de DJ en discothèques. Son record d’affluence : 45 000 personnes s’éclatant sur un seul et même set.

Les textes et les thèmes qu’il aborde dans « Exhibition » sont au cœur même des préoccupations de sa génération : les amours sans lendemain (« Vibrer », produit par Shazz), la fascination exercée par les tops modèles (« Made in Paris », composé par François Bernheim), le mythe du Prince Charmant (« Tu le reconnaîtras », écrit par Pierre Palmade), le besoin d’indépendance (« Gimme a break »), l’urgence des médias et des milieux de la finance (« Golden boy »), l’indécision sentimentale (« Pas compliqué »), la peur de perdre son âme (« Il y a un paradis », écrit par Lionel Florence)…

Ainsi, des collaborations artistiques prestigieuses associées à l’enthousiasme du public, sont un tremplin sans précédent: Fred Rister ("Love is gone", "Cherchez le garçon"), Tocadisco ("Tomorrow can wait", "Walking away"), Peter Cincotti (duo à l'Olympia), Paul Anka (duo au Palais des Congrès), Tepr et Grandmarnier, et plus récemment, DJ Antoine. L'homme en noir et blanc, animé par une insatiable envie de surprendre, a su créer son style, éclectique et novateur, offrant aux plus sceptiques l'incontournable possibilité de changer d'avis et aux plus convaincus l'incontestable satisfaction d'un show exceptionnel.

Le 30 juin 2008, il sort son premier single intitulé Cherchez le garçon de Taxi Girl en version swing et en version électro.

Son double album est intitulé Duel présentant d'un côté un univers jazzy avec un jazz band d'une trentaine de musiciens tels queRick Margitza au sax) et de l'autre des sonorités de type électro. L’album est un best seller composé de reprises de titres des années 80 et d'une composition originale de Quentin Mosimann. Il reçoit un disque d'or pour cet album. Son deuxième album "Il y a je t'aime et je t'aime" est sorti le 26 janvier 2009. Le jeune homme avait décidé de fêter l'événement en organisant une journée "Free Hugs" à Paris, Lyon, Lausanne et Genève. Sa tournée intitulée "Duel Tour" a débuté le 4 avril 2009 à Dunkerque, et compte plusieurs dates en France comme Lille, Marseille, Paris les 6 et 7 juin à l'Alhambra, le Casino de Paris le 10 décembre 2009; mais aussi dans d'autres pays d'Europe comme la Belgique, la Suisse, ou encore la Grèce. Bien qu'il soit fort occupé sur la scène artistique, Quentin parvient tout de même à donner de son temps en participant à un clip-vidéo soutenant la lutte contre l’homophobie.

Son 2ème album Exhibition est sorti le 8 février 2010 en version numérique et le 15 février 2010 en CD physique. Le 18 septembre 2010 il a joué devant plus de 40 000 personnes lors du concert NRJ in The Park et il s'est produit les 25 et 26 septembre 2010 à l'Olympia.