Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Rock brésilien

Rock brésilien


la scène rock brésilienne est très vivante, avec des artistes de grande qualité et un son particulier, et pourtant absolument pas exportés. Malheureusement pas assez "couleur locale", sans doute.

Le rock entre au Brésil en 1956 avec la parution d’une version portugaise du rock around the clock de Bill Haley. Au Brésil, de nombreux groupes jouent encore des chansons avec les paroles anglaises traduites, bien que certains évitent le problème en jouant du rock instrumental.

Inspirés par des groupes instrumentaux comme Duane Eddy et The Champs, the Blue Jean Rockers sortent en 1958 la première chanson de rock instrumental brésilienne Here's the Blue Jean Rockers. Bolão & His Rockettes sortent l’année d’après le premier LP instrumental. Le rock devient alors dans la jeunesse brésilienne le style le plus populaire.

De nombreux groupes se créent alors comme The Avalons, The Clevers, The Rebels, The Jordans, The Jet Blacks, The Pops, Os Populares, The Bells, The Lions and The Youngs.

La chanteuse Rita Lee est la chef de file du rock brésilien et de la dance-music depuis plus de trente ans. Toutes ces années passées dans les hit-parades, et la grandeur et la constance de son charisme font d'elle l'une des plus grandes artistes de rock au monde. Elle attira tout d'abord l'attention en travaillant avec le très influent groupe Os Mutantes. En comparant ses premiers enregistrements à ses plus récents travaux, on ne peut qu'admirer un tel développement artistique. Elle édite des albums depuis les années 70.

Le début des années 1980 a vu l'arrivée du rock identitaire brésilien arrivé à maturité et de ce qu'on a appelé "Vanguarda Paulista" (l'Avant-garde de Sáo Paulo), musiques cosmopolites, érudites, urbaines, expérimentales. Comme en France, les années 1990 continuent d'être rock et sont celles du Rap et de toutes ses variations et métissages musical.

Paulo Miklos, qui est à la fois compositeur, chanteur et musicien, est leader du groupe de rock brésilien Titas créé en 1984. Très populaire en son pays, le réalisateur Beto Brant l'a choisi pour sa "conscience politique" et le fait que son groupe ait "provoqué l'esprit de rébellion et l'intelligence de la génération d'après le régime populaire".

Durant les années 1990, on assiste au retour du rock instrumental et certains des groupes classiques se reforment. Le surf rock devient aussi populaire grâce notamment à The Argonauts et Os Ostras.

Autres groupes célèbres: CSS, Os Paralamas do Sucesso, Soulfly, Sepultura, Vinicius Cantuaria, Angra, Dr. Sin, Legião Urbana, Shaaman, Apocalypse, Sagrado Coração da Terra, O Terço, Mutantes, 14 Bis, RPM.


Voir aussi


Bibliographie

  • Musiques du Brésil. De la cantoria à la samba-reggae, de Gérard Béhague. Éditions Cité de la Musique /Actes Sud, collection Musiques du monde, 2001. Toutes les musiques traditionnelles et populaires du Brésil sont présentées par un ethnomusicologue. Un disque accompagne l'ouvrage. 

  • Brasil : a música. Panorama des musiques populaires brésiliennes, de Jean-Paul Delfino. Éditions Parenthèses, collection Eupalinos, 1998. Journaliste, l'auteur raconte l'histoire des musiques brésiliennes en s'appuyant sur des entretiens qu'il a réalisés auprès de musiciens. Il cite de nombreuses paroles de chansons.

  • Pop tropicale et Révolution, de Caetano Veloso. Éditions Le Serpent à plumes, 2003.