Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Maghreb United, un Maghreb uni sans frontière ?

Maghreb United, un Maghreb uni sans frontière ?

Les magrébins étaient des chiites sous le règne des Fatimides, et jusqu' aujourd’hui ils ont gardés des coutumes chiites, et que les wahhabites effacent petit à petit .
Les Fatimides ont formé une dynastie califale arabe chiite qui régna, depuis l’Ifrikiya (entre 909 et 969) puis depuis l’Égypte (entre 969 et 1171), sur un empire qui englobait une grande partie de l’Afrique du Nord, la Sicile et une partie du Moyen-Orient.


L'Union fait la force !

Imaginez l'utopie d'un Maghreb unifié formant une seule entité politique: pays géant controlant toute l'Afrique du Nord, de la Méditerranée à l'océan Atlantique, pays fort de 70 milllions d'habitants, bénéficiant de toutes les ressources nécessaires: humaines, agricoles, pétrolères, touristiques,...Autosuffisance énergétique et alimentaire, autosuffisance intellectuelle aussi... qui osera prétendre que le Maghreb ne dispose pas d'assez de chercheurs, ingénieurs, médecins, commeciaux,...pour propulser son économie?

Les Nations n'auraient plus besoin de dépenser des milliards de $ dans l'armement militaire ni de fréquenter le diable pour telle ou telle question "d'intégrité territoriale" ou de "soutien à l'autodétermination des peuples".

Cette entité pourrait être potentiellement beaucoup plus puissante que n'importe quel autre pays musulman...Face à une Europe consolidée par son Union, face à des groupes régionaux qui se constituent et se renforcent un peu partout à travers le monde, de l'Amérique du Nord à l'Asie, le Maghreb ne peut plus continuer dans le fractionnement, la division et le repliement qui coûte cher à ces peuples en termes de ressources dépensées inutilement qui continuent à alimenter des tensions politique stériles, mais pensons aussi en termes de restrictions des libertés à l'intérieur de chacun des pays, ou encore aux réduction de parts du marché de l'offre et de la demande intérieure et à la faiblesse de la capacité de négociation face par exemple à l'Union Européenne, aux Etats-Unis d'Amérique, de la Russie ou de la Chine.

La construction d'un Maghreb uni impliquerait-elle des réformes profondes? Le prix à payer serait-t-il trop élevé au point d’entraver son édification ?

Ces réformes doivent relever de la responsabilité d'Etats souverains. Chaque pays doit être pris en rapport à ses priorités nationales : constituer un Etat moderne, des institutions, organiser des élections, ...

Les frontières entre le Maroc et l'Algérie sont fermées depuis 1994

Pauvre Maghreb ! posté le 12-09-2008 par Tahar Ben Jelloun

Au Maghreb nous avons encore des régimes illégitimes et des frontières bouclées. Kadhafi est président à vie ; le tunisien Zine el-Abidine Ben Ali se présente pour le cinquième fois ; Bouteflika n’a aucune envie de se retirer malgré sa maladie ; la Mauritanie est entrée dans une zone de tempêtes ; seul le Maroc essaie de s’en sortir avec son jeune roi convaincu que la modernité est inéluctable et qu’elle passe par la transparence et la démocratie. Les Nations-Unies devraient voter une loi refusant de reconnaître un régime politique instauré par les coups d’Etat. Cela ferait réfléchir ces militaires qui ne croient qu’à la force et méprisent la démocratie.

Le Maghreb des dictateurs

Une démocratie serait une société de citoyens effectivement. Dès le moments où les gens mettent en face de l'union 5 régimes démocrates, on pourrait sonder si cette union dépassera la notion d'état tribu. Le peuple fera ainsi son choix en toute connaissance de cause.

Il n'y aura pas de Maghreb tant qu'il n'y ait pas de démocraties véritables. C'est la condition sine qua non à la réussite de tout projet de rapprochement économique, politique, culturel ou social dans la région.

Parce que là où il y a différences, il y a inévitablement conflits économiques, politiques, sociaux et culturels, et le seul moyen pacifique de résoudre, ou du moins minimiser ces conflits est le recours au libre débat et à la négociation juste et équitable. En un mot, la démocratie.

Une fois saisie cette causalité historique, on comprend pourquoi l'Europe a réussi à se construire malgré la diversité et l'hétérogénéité de ses composants. À part leurs humanité, il n'y a rien de bien fondamental qui rapproche un grec d'un suédois, un portugais d'un tchèque, ou un irlandais d'un estonien, que ce soit du point de vue culturel, économique ou social. Il n'existe pas de nation européenne. C'est l'intérêt commun de ces pays qui les a amenés à s'unir, et c'est seulement grâce à la démocratie qu'ils ont réussi cette union, malgré plus de 1000 ans de guerres et de conflits qu'on pensait insurmontables il y a à peine 60 ans.

Nous, au Maghreb, nous avons les mêmes langues, les mêmes croyances, les mêmes repères culturels et historiques, les mêmes ambitions collectives, la même vision du monde et de l'avenir, et la même Cause. Mais nous avons des dictateurs, des mégalomanes imbibés d'eux-mêmes, soucieux de se maintenir au pouvoir plus qu'ils ne le seront jamais par l'intérêt de leurs sujets. C'est ça la plaie de nos sociétés, c'est ce qui nous empêche d'avancer.

Le Maghreb n'est ni un rêve ni une utopie, c'est une nécessité historique, une recette pragmatique pour survivre et réussir dans un monde globalisé où le chacun pour soi est désormais le choix des perdants.

Nessma TV

Tarek Ben Ammar et le groupe italien de communication Mediaset sont à l'origine du capital de Nessma TV, qui ambitionne de devenir la chaîne du « Grand Maghreb tolérant ». Basée à Tunis, Nessma TV est diffusée sur plusieurs satellites depuis le printemps 2007 par le groupe tunisien Karoui&Karoui. (Source : Stratégies newsletter)

La chaîne Nessma TV veut construire le Maghreb culturel :« La construction d'un monde interculturel est possible dans un espace empreint de respect et de tolérance de l'autre. Autrement dit, le dialogue des cultures est la résultante d'une articulation positive des différences et des ressemblances entre partenaires autonomes et actifs, partageant une même communauté de destin. »

Le but avoué des nouveaux partenaires de Nessma TV, est de toucher l’audience maghrébine qui pèse 90 millions de téléspectateurs potentiels, sans pour autant omettre le reste du monde arabe. L’objectif déclaré étant de produire du contenu télévisuel respectant les standards de qualité européens, tout en tenant compte des sensibilités culturelles du téléspectateur maghrébin. Les responsables parlent ainsi, de « contribuer, par un programme fédérateur, à la promotion de la culture maghrébine, à consolider les valeurs de tolérance et de modernité, et à développer le dialogue des cultures et des civilisations dans l'espace méditerranéen ».

Alors que l’intégration régionale bute sur des divergences politiques, la chaîne privée tunisienne Nessma TV a pris le pari de s’engager résolument dans la construction du Maghreb culturel et social.

A ce propos Karim Benamor dira :Le Maghreb c'est aussi la libre circulation des travailleurs avec des Tunisiens au Maroc, des marocains en Algérie ou des Algériens en Tunisie et déjà des success story à l'instar des deux artistes algériens Karim Zyad, directeur artistique du fameux festival gnaoua d'Essaouira, ou Baaziz, qui joue un rôle clé chez Nessma TV (qui non seulement développe un concept maghrébin mais surtout, a recruté dans tous le Maghreb). Gardons nos particularités, apprenons à mieux nous connaitre, collaborons ensemble, développons nos échanges culturels, sportifs, économiques et notre Maastricht viendra.

Rim-k présente le projet Maghreb United

Rim'K, un rappeur français né le 21 juin 1978, de parents d'origines kabyles et revendiquant des options nationalistes kabyles s'est lancé dans la commercialisation d'un concept musical qu'il a appellé Maghreb United. Médiatisé par un tapage auprès de la jeunesse maghrébine de France, il devient  un terme fort usité dans les banlieues françaises.

Rim'k pense participer ainsi à toutes les actions qui pourraient offrir des solutions aux problèmes des cités-dortoirs pour qu'elles n'apparaissent plus comme des avec 113 et Awa Imani. L'action de cette récupération  se remarque surtout dans les ghettos. L'artiste récupère ainsi un terme fort usité dans le Maghreb sans en connaître la portée exacte ni le contexte initial. En effet, il a déposé le 29 juin 2009 son projet « Maghreb United » dans le contexte des banlieues françaises; il devient un directeur artistique depuis la création de son label Frénésik. Il déclare « Le projet c’est Maghreb United, mais c’est l’unité avant tout, je n’ai pas cherché à mettre tous les reubeus du mouvement pour en faire une compile communautaire. Il y a des sonorités de la musique traditionnelle du pays, ça me tenait à cœur depuis un moment de faire ce projet...».

A ce projet, Rim-K entraîne une Pléiade d'artistes urbains comme Diam’s, Amel Bent, Kery James, Sefyu, Soprano, Tunisiano, Dry, Medine, Bouga, Khaled, Cheb Bilal, Mohamed Lamine, Reda Taliani, Sahraoui, Nourou, Kenza Farah, Jamel Debbouze qui fait une apparition dans le single intitulé « Célébration ». Il ya également derrière ce projet l'exploitation et la commercialisation d'une marque de vêtements.