Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Tourisme écologique à Kerkennah

Tourisme écologique à Kerkennah

S'il y a bien une île quasi déserte, c'est Kerkennah qui est une île de pêcheurs située environ à 400 km de Tunis. Pour y accéder, il y a une traversée d'une heure en ferry-boat . Les couchers et levers de soleil y sont magnifiques. L'endroit est calme, reposant. Les habitants sont très accueillants, très simples. C'est un endroit que je conseille à tous ceux qui sont prisonniers toute l'année du "métro-boulot-dodo". Le dépaysement y est garanti. Kerkennah est le lieu idéal pour passer des vacances reposantes hors période touristique. La mer est chaude et peu profonde ce qui est agréable quand on a des enfants. C'est le seul endroit au monde où l'on puisse voir des dromadaires s'enfoncer d'eux-mêmes dans la mer.

Kerkennah ! l'archipel à peine émergé de l'eau, allonge paresseusement sa palmeraie sauvage. Ayant échappé à l'appétit des tours-opérateurs, il est resté une oasis de calme et de beauté.

Palmeraies sauvages, sables ondulants, une mer claire et limpide constituent, depuis toujours, des composantes essentielles du paysage qui a su préserver son identité et son originalité depuis des générations. Les îles Kerkennah, situées à 1 heure de bateau de Sfax, deuxième ville de Tunisie, sont un havre de tranquillité inespéré après le brouhaha de la grande ville : le genre d'endroit qu'on voudrait ne jamais quitter; il n'y a pourtant rien à visiter, pas de paysages extraordinaires, juste un charme indéfinissable, comme si la vie passait au ralenti, une impression de bien-être qui n'existe plus dans nos pays pressés...Les plages de sable fin bordées de palmiers avec une eau bleue turquoise font penser aux îles Caraïbes. 

Climat

Les écarts de température sont faibles : le maximum est atteint en août avec 33°C, et la température ne descend jamais au-dessous de 10°C. Les maxima sont sensiblement moins élevés que ceux de Sfax, et les minima y sont supérieurs. La sécheresse est atténuée par l'évaporation qui résulte des faibles profondeurs de la mer. Par ailleurs, en raison de l'absence de relief, l'île est très ventée. Ce sont surtout des vents du nord beaucoup plus puissants et plus fréquents que ceux du sud qui expliquent le dessin des côtes si découpées au nord et nord-ouest, et si rectilignes au sud et au sud-est. Il est préférable d'y séjourner en moyenne saison, avril-mai-juin, où la température est plus douce mais tout aussi agréable.

 

Les tours-opérateurs sont le malvenu à Kerkennah

L'île est une oasis de calme. Sa beauté est discrète et apaisante. Il y a dans l'atmosphère comme une douce conjugaison des éléments qui nous conduit à cet état de détente et de décrispation si nécessaire aujourd'hui à notre équilibre d'hommes surmenés et angoissées par la vie moderne des grandes villes.

En parlant de tourisme, d’aucuns disent que les Kerkenniens ne veulent pas le développement du tourisme sur leur île, alors que certains Kerkenniens qu’on a rencontrés affirment le contraire, allant jusqu’à considérer que l’île a toujours été laissé pour compte dans la stratégie nationale du développement touristique. Alors difficile de se faire une idée claire sur cette question, ce qui est certain c’est qu'il n’existe un seul établissement hôtelier à Kerkennah et qui est loin de répondre à toutes les normes de qualité. Pendant la saison touristique, le nombre de personnes résidant sur les îles passent de 15000 à plus de 120000 personnes.

Pendant la période estivale, On distingue deux types de touristes:

Les premiers sont les Kerkenniens eux-mêmes qui vivent dans les grandes villes ou à l'étranger venant passer leur vacances en familles. l'ile n'est pas encore touchée par le tourisme de masse mais son charme et l'accueil fera que votre séjour, sera inoubliable ! Les occidentaux et en particulier les Français, Anglais et Italiens occupent les 8 hôtels de l'île.


Infrastructures

Un quartier d'appartements construit à une centaine de mètres du port de Sidi Youssef comprend des services de confort et de proximité telles une supérette avec rôtisserie et une piscine en résidence. Il est destiné à la location touristique mais peut aussi héberger les employés des entreprises de prospection pétrolière car des recherches actives sont en cours à quelques kilomètres des côtes. Une plage a été aménagée pour le séjour journalier des touristes (parasols plantés) ou le camping.

La zone de Sidi-Founkhal

S'étendant sur une superficie de 90 hectares, la zone de Sidi-Founkhal est appelée à accueillir une zone touristique écologique, est située dans une presqu'île de la partie nord de l'archipel. Le site offre des paysages assez variés. La grande avancée du cap Founkhal vers la mer permet une vue panoramique sur une grande partie de la côte nord de l'archipel. Du milieu de la presqu'île jusqu'au nord, les palmeraies sauvages dominent le paysage tandis que le sud est occupé par des vergers. La zone est desservie par une route touristique la reliant au village de Ramla (centre administratif de l'archipel).

L'île aux Flamants roses

Pour se rendre sur lîle aux flamants roses, on part sur un vieux bateau avec un équipage qui met l'ambiance avec chants et danses traditionnelles. C'est une île paradisiaque aux couleurs somptueuses. Il n'y a plus de flamants roses puisqu'ils ont déserté depuis longtemps, sûrement à cause des touristes malheureusement. A midi, il est envisageable de déguster sous une paillote du couscous de la mer : excellent et très copieux ! Il faut profiter de son temps libre pour s'y baigner et bronzer sur la plage. Ne pas hésiter à partager un moment avec des habitants. Je pense que de partager avec eux leur mode de vie, traditions, c'est une expérience formidable.

Touristes, conformez-vous aux usages d'un pays musulman

La Tunisie s'étant beaucoup modernisée, il n'est pas besoin d'adopter une attitude particulière. Enfin, il ne faut pas oublier que c'est un pays musulman, donc éviter tout de même les tenues "légères" dans l'île.

 


Musée d'El-Abassya à Kerkennah

Ce musée rassamble des objets insulaires ayant un intérêt historique, ethnographique, artistique et civilisationnel. Le musée est également un centre d'étude scientifique destiné à accueillir des étudiants stagiaires et des chercheurs qui s'intéressent à l'histoire de Kerkennah et au patrimoine de l'archipel. Ce public est ouvert à tout public et offre une image saisissante d'une île flottante et hybride, d'un fragment de terre qui ne tire sa force et sa signification que de la mer qui l'entoure et la berce. Ce centre n'a pas de sens que de ses limites : c'est la conscience d'une île en éveil permanent.

Pour tout renseignement, contactez : Musée du Patrimoine Insulaire, Espace culturel Dar El Fehri, El Abassya Kerkena, B.P16, Kerkena 3070 - Tél/fax 744811888 cecerim202@yahoo.fer

 


Articles connexes