Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Zied Gharsa, le grand maestro de la Rachidia

Zied Gharsa, le grand maestro de la Rachidia

Zied Gharsa (زياد غرسة) est un maestro, compositeur et chanteur tunisien au talent incontestable qui dirige la troupe de la Rachidia. Sur les traces de feu son père feu Tahar Gharsa (disciple de Khemaïs Tarnane  né le 16 mars 1933 -  décédé le 10 juin 2003), Zied Gharsa a choisi le Malouf. Voix juste et authentique, Zied a préféré dépoussiérer le patrimoine musical tunisien pour l’enrichir. A son actif plusieurs créations à succès comme Migyès, Azayez Galbek, Trahwija et Alech Taadheb Fiyya. Le travail artistique et scénique conçu par Zied Gharsa promet un spectacle complet et de qualité.

40344_1584911945221_1308437527_1634243_126899_n.jpg

Tahar et Zied Gharsa

 

Biographie et évolution musicale

Né le 17 mars 1975 à Tunis, il est diplômé à l'âge de 14 ans, il devient progressivement l'un des meilleurs interprètes du patrimoine musical classique du malouf et muwashshahs avec sa voix de ténor. Il joue également de divers instruments de musique : oud, violon, violoncelle, piano, ...

Il dirige depuis juillet 2006 l'orchestre et la chorale de La Rachidia en remplacement d'Abdelhamid Ben Aljia qui fut une figure de proue de la musique tunisienne et du malouf, et l'un des initiateurs du Festival de la chanson et de l'Union des musiciens tunisiens où se produisent des chanteurs et des compositeurs professionnels. Homme de radio, Ben Aljia s'est surtout fait connaître avec Manoubi Snoussi (Al-Manûbî Al-Sanûsî) (1901-1966), proche collaborateur du baron Rodolphe d'Erlanger, à un large public en participant à l'enregistrement et à la diffusion de quelque de 150 émissions diffusées sur Radio Tunis à propos de la musique de son pays.

Comme son père Tahar Gharsa, sous l'ombre duquel il a choisi de faire carrière, Zied Gharsa a opté pour la perpétuation du genre andalou. Tahar Gharsa a, au long de sa vie, sauvegardé l'école andalouse qui est l'origine même du malouf tunisien.

A son actif, plusieurs expériences qui témoignent de son attachement aux Maqamats tunisiennes et aux Mouachahats. Khaled Tebourbi dira de lui : La race des « Machaïekh » se perpétue. Le malouf maintient sa haute lignée. Davantage : Zied Gharsa ajoute à la compétence et à l’érudition de ses illustres prédécesseurs une qualité de voix et d’interprétation sans doute jamais égalée par le passé. Avec un chant d’une telle rigueur et d’une telle saveur, notre patrimoine musical classique peut gagner en audience et peut-être encore en influence. (source)


Voix juste et authentique, Zied a préféré dépoussiérer le patrimoine musical tunisien pour l'enrichir. A son actif également plusieurs créations à succès comme Migyès, Habyyeb Galbek, Trahwija et Alech Taadheb Fiyya. Aujourd'hui il évolue dans la même direction que son père, en introduisant dans le style andalou des compositions nouvelles comme la "Souga" ainsi que de nouveaux arrangements et orchestrations, dans les improvisations au violon.

L'objectif étant de rendre la musique andalouse plus proche du grand public et de  la faire partager auprès de la nouvelle génération sans toutefois en trahir son essence.


Il est notamment produit par le label discographique tunisien Phonie.

 

 


زِيَاد غَرْسَة موسيقار وملحن ومغني تونسي، ولد في 15 مارس 1975 بمدينة تونس. درس عن والده، الموسيقار طاهر غرسة، الذي هو بدوره تلميذ الموسيقار الشهير خميس الترنان، الموسيقى التونسية منذ حداثة سنّه، وقواعد المالوف التونسي.

تخرج في الموسيقى وهو في سن الرابعة عشرة، ثم أصبح تدريجيًا من أبرز مطربي التراث الموسيقي التونسي (المالوف والموشحات). يجيد زياد غرسة العزف على العديد من الآلات الموسيقية، كالعود والكمان والكمان الجهير والبيانو وغيرها.

يقود زياد غرسة منذ جويلية 2006 الفرقة الرشيدية عوضًا عن عبد الحميد بنعلجية

 

Ziad Gharsa is one of the most talented and versatile Tunisian artists. He leads large orchestral groups, plays several instruments including the Oud, Violin, Piano, Rababa and Deff.