Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Le tbal ou la musique de Kerkennah

Le tbal ou la musique de Kerkennah

Kerkennah est un point de jonction entre le ciel, la terre et la mer, entre le monde arabe et l'Europe. La musique tunisienne a toujours affirmé un caractère récréatif. L'archipel est connu pour sa musique folklorique. Depuis des centaines d'années les kerkenniens célèbrent mariages, circoncisions, réussites de baccalauréat, remises de prix et proclamations des élèves des écoles. Avec ces orchestres traditionnels, l'ambiance se transforme en fête du village très conviviale.


Au son des instruments de musique du folklore kerkennien que sont le tbal et la zokra, (un instrument à vent à anche double de la grande famille des hautbois). Ces orchestres sont composés de 4 musiciens, vêtus de costumes rouges et blancs à rayures avec de nombreux rubans. Par ailleurs, en Tunisie, on ne peut rien faire sans qu'y participent le joueur de tbal et le joueur de zokra, deux compères qui connaissent une infinité d'airs joyeux (vieux refrains paysans au rythmes de fantasia ou airs citadins raffinés et subtils). Les instruments traditionnels sont la flûte de bois d'olivier (zokra) qui est el complice de grands tambours de bois à baguettes couvert de peau de chèvre des deux côtés (tbal)  et de plus petits tambours faits de terre cuite (bendir). Les artistes dansent en même temps qu'ils jouent de la musique.

Si ces instruments de musique ne parviennent pas toujours à exprimer les nuances des mélodies trop délicates, qu'à cela ne tienne, les deux compères y suppléent par leur sens de l'improvisation, menant leur jeu à tour de rôle, rattrapant la défaillance du souffle par un redoublement du Doum (ton fort) qui rétabli la cadence, ou par une tenue tonitruante qui permet au tambour de retrouver me mesure. Ils vont ainsi de pair dialoguant joyeusement à travers les quartiers et villages de l'archipel qui arbore un air de fête.

 kerkennah-musique-tbal.jpg

La musique de Kerkennah est belle, et semblable dans dans une large mesure à la  musique et aux chansons rurales Tamazight du Moyen Atlas du Maroc, en effet, les musiciens utilisent les mêmes instruments de musique, sauf Alterbukp qui est le rythme femelle des Issawa mais il est  inversé. Les costumes des groupes est étrangement similaire à ceux de l'est du Maroc. Il ya des choses en commun dans les pays du Maghreb, souligne justement le chercheur et musicologue marocain  Mohammed Benali.

Le tbal a pour fonction d'assurer l'accompagnement rythmique des chants populaires de l'île. Lors du jeu, qui se fait avec deux baguettes (''une légèrement plus grosse que l'autre), le tbal est suspendu au cou du musicien grâce à des lanières en cuir.

 


Les musiciens sont habillés d'une chemise et une jupe blanche, un gilet rouge et un "Kabbous" : une calotte rouge. Les hommes et les femmes assistent à cette fête.

2570158089_1.jpg

Le mariage kerkénien

Les fêtes de mariage sont nombreuses. On n'a pas besoin d'être invité pour y aller, tous les habitants du village sont conviés et bien reçus. Les kerkenniens sont en effet très accueillants et chaleureux.  Animée par un groupe folklorique, la cérémonie se prolonge souvent jusqu'à l'aube.

Kerkennah es un punto de unión entre el cielo, la tierra y el mar, entre el mundo árabe y Europa. La música tunecina siempre ha afirmado un carácter recreativo. Kerkennah se conoce para su música popular. Desde cientos de años los kerkenniens celebran matrimonios, circuncisiones, éxitos de bachillerato, entregas de precio y proclamaciones de los alumnos de las escuelas. Con los orquestas tradicionales, el ambiente se transforma en fiesta de pueblo.