Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Le Salam comme formule de de salutation dans l'islam !

Le Salam comme formule de de salutation dans l'islam !

1437756701
Lorsque deux musulmans se rencontrent, ils se saluent par la formule canonique as-salâmu 'alaykom (que la paix soit sur vous !). L'islam enseigne et encourage non seulement les croyants à utiliser cette expression de paix et de sécurité pour se saluer, mais aussi à abandonner toutes les autres formules de salutation. Car la signification du terme Salam est différente du mot "bonjour"..., derrière cette petite salutation se cache une invocation sublime, bienfaisante et bénie, mais aussi de la bonté et de l'affection envers les jeunes, tout autant que du respect et de l'attention pour les aînés le salam est l'un des mots qui désigne le Paradis selon l'islam. (voir le salam en Orient)




Et pour conclure...un chant de Rachid Gholam lors du Mawlid 2009

Les Marocains se serrent généralement la main pour se saluer. On peut juste après se toucher le cœur pour témoigner son affection et le plaisir que l'on ressent à voir quelqu'un. Les enfants des campagnes embrassent la main droite de leurs parents ou des gens âgés, en signe de respect. Les Marocains occidentalisés embrassent parfois leurs parents ou leurs amis sur la joue.

On se dit le plus souvent Salaam aleikoum («Que la paix soit avec vous»), Sbah al kheir («Bonjour») et Msa al kheir («Bonsoir»). On peut saluer de manière plus formelle en prononçant les mots Ahlan Wasahlan («Ravi de vous voir»). Lorsqu'on se salue entre amis, on s'enquiert longuement de la bonne santé de son interlocuteur et de celle de sa famille. Il est de bon ton de répéter à l'intention des invités des phrases enthousiastes de bienvenue. Des salutations moins expansives peuvent passer pour de l'impolitesse. En ville, il convient de saluer toute personne connue. Dans les campagnes, la plupart des gens se connaissent si bien que, dans la rue, les hommes saluent les hommes, et les femmes saluent les autres femmes. On utilise toujours les titres mais les amis s'appellent par leurs prénoms. On parle parfois aux hommes âgés en leur donnant le titre d'oncle, ou hadj, qui est un titre honorifique réservé à ceux qui ont accompli le pèlerinage à La Mecque.

 

couvbordah.jpg