Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Les "grandes familles" originaires de Fès au Maroc

Les "grandes familles" originaires de Fès au Maroc


fez-1912.jpg

D'après cet article, les "grandes familles de Fès", même si elle sont majoritairement installées à Casablanca de nos jours sont considérées comme étant les authentiques fassis au Maroc.

Ces anciennes familles ont une histoire particulière, qui les détache des nouveaux habitants de Fès, que l'exode rural a récemment amené dans la ville, elles sont un mélange de différentes origines : les chorfas (descendants du Prophète), les beldyin (descendants des juifs convertis à l'islam sous les almohades), les andalous (notamment ceux chassés d'Espagne par la Reconquista) et les kairouanais (de Kairouan, actuelle Tunisie). Ce mélange a donné naissance à des familles à la notoriété nationale si ce n'est internationale, pour ses riches commerçants, ses savants, ses artistes et ses chorfas.

La fertilité de la région due à ses pluies favorables à l'agriculture, mais aussi  de par la position stratégique de la plaine du Saïs, au pied du Moyen Atlas, ont  convaincu Moulay Idriss d'établir le siège de sa dynastie. Son fils Idriss II l'agrandit et l'embellit.

Chassées de Cordoue, 8 000 familles musulmanes andalouses s'y installent.(source)

A cette époque, la cité Idrisside était devenue, une terre de rencontre, de tolérance, de paix et de savoir dans la concorde, la symbiose et la communion, les trois religions du Livre...

La plupart sinon la quasi-totalité des grandes familles de cette ville impériale ont depuis plusieurs décennies émigré vers d'autres villes du Maroc, Casablanca principalement puis la diaspora plus tard. Mais que ce soit à Casablanca ou ailleurs, les familles fassis sont héritières d'une civilisation et conservent une culture et un art de vivre commun spécifique qui les différencient des autres marocains.

Un groupe sur Facebook a été créé à ce sujet  et compte environ  4000 membres.

Dans ce groupe des débats et discussions ont eu lieu comme la signification de l'expression "Grandes famille"  dans ce contexte instruit, noble, glorieux..., mais si les familles de Fès ont été grandes, cela n'est dû qu'à leur ample contribution à l'histoire marocaine héritant d'une culture et d'un art de vivre particulier et activement engagées dans les différents domaines de la Cité que se soit au niveau politique, économique, et surtout culturel...

N'oublions pas que toutes les musiques spirituelles du monde se donnent rendez-vous dans cette ville impériale annuellement à la fin du mois du mai et début juin et plus récemment le Festival de Fès de la culture soufie. Ce dernier est organisé au palais El Mokri dans le contexte d'u projet culturel favorisant le changement, dans le sens d'un meilleur accomplissement des hommes et des sociétés.

 

A  à ce propos l'ouvrage intitulé « Ahl Fès » de Abd el Kebir Kettani nous ouvre les horizons. Mais aux yeux de nombreuse personnes, les familles de Fès restent grandes certainement par les principes fondateurs de l'éducation transmise à toutes ses générations, basée sur l'ouverture, le dialogue et le respect. Toutefois, cette divergence remarquée, ne peut que traduire la richesse du patrimoine  pluriculturel des ethnies  Berbères, Arabo-andalouses, Arabes, Juives, Sahraouies ou encore du Rif.

Peuplée d'artisans habiles et de fins lettrés, riche d'un patrimoine splendide, l'ancienne capitale mérinide et la plus vaste médina du Maroc n'a jamais cessé de célébrer la tradition.On y travaille toujours le cuir à l'ancienne, comme il y a des siècles. La réputation des artisans marocains n'est plus à faire - la firme Cartier fait fabriquer sa maroquinerie au Maroc - , ne dit-on pas d'ailleurs maroquinerie par la provenance du savoir faire de ces artisans ?

La mosquée universitaire «Quaraouiyine» fondée au IXe siècle devient l'un des centres spirituels et culturels les plus importants de l'époque. Son influence se fait ressentir jusque dans les écoles de l'Espagne des Trois cultures et au-delà vers l'Europe et elle est connue pour être la plus ancienne université au monde. L'histoire enseigne que le Pape Sylvestre II y a étudié, et que le penseur et philosophe juif Maimonide y a enseigné, faisant ainsi de Fès, un foyer spirituel exceptionnel. Des personnalités comme Mohammed Ghalil El Fassi reçurent à cet endroit une prestigieuse formation et en deviendra même plus tard, le recteur.

 famii.jpg

 

P1120300.JPG

Houssine Alaoui Chrifi, un descendant de ces familles


Grandes Familles de Fès
Les Alami
Les Amrani
Les Amrani Joutey
Les Akesbi
Les Ansari
Les Abdellaoui mâane
Les Abitbol
Les Attias
Les Ammor
Les Alj
Les Ayouch
Les Adyel

Les Bachari

Les Bennani
Les Bennouna
Les Belhaj
Les Benzakour
Les Bensaid
Les Benmoussa
Les Benhayoun
Les Bnihya
Les Blghiti
Les Belahmer
Les Belemlih
Les Benyahya
Les Benamour
Les Benchekroun
Les Benchetrit
Les Benmakhlouf
Les Benjelloun
Les Benmansour
Les Benkirane
Les Bennis
Les Bensouda
Les Bensedik
Les Bernoussi
Les Bellamine
Les Berrada
Les Bouanani
Les Bennani Touimi
Les Bennani Dakhama
Les Benlamih
Les Bouayad
Les Belkhayat Zouggari
Les Belmajdoub
Les Benslimane
Les Benamar
Les Bennis
Les Bennani-Smires
Les Bennouna
Les Boutaleb
Les Bouzoubâa
Les Bencheikh
Les Bencherif
Les Bensghir
Les Bititi
Les Benboujida
Les Benrissoul
Les Bricha
Les belghazi
Les Chraïbi
Les Chahad
Les Chbili
Les Chaoui
Les Chefchaouni
Les Cherquaoui
Les Chami
Les Chad
Les Cohen
Les Daoudi
Les Douieb
Les Diouri
Les Debbagh
Les El Fassii
Les El Fassi-Fihri
Les El Kaghat
Les El Boury
Les Etber
Les El harraq
Les Esmili
Les EL Ghissassi
Les El Harti
Les Elhouary
Les EL omari
Les Elouali
Les Elkadmiri
Les Elnaji
Les El jai
Les Filali
Les Farès
Les Guessous
Les Ghallab
Les Guennouni
Les Goufti
Les Ghassani
Les Hazzaz
Les Hjyej
Les Hajaoui
Les Hraïchi
Les Idrissi
Les Idrissi el kamili
Les Iraqi
Les Imami
Les Jamâi
Les Janati
Les Khamlichi
Les Kettani
Les Kadiri
Les Kabbaj
Les Kaghat
Les Kandri
Les Ksikes
Les Ktiri
Les Kilani
Les Lahlou
Les Lahlou mimi
Les Lahkim
Les Lahbabi
Les Lazrak
Les Lahmamsi
Les Laghrari Idrissi
Les Lahrichi
Les Lakhssassi
Les Lyoubi Idrissi
Les Laâlej
Les Labyed
Les Lebbar
Les Laraki
Les Laraki Houssaini
Les Lamtiri
Les Lachkar
Les Lahjouji
Les Lyamani
Les Laqlalech
Les Mseffer
Les Mansano
Les Mikou
Les Mernisi
Les Mrini
Les Mellouki
Les Megzari
Les Mekouar
Les Mikou
Les Mghabar
Les Menjra
Les Marrakchi
Les Marciano
Les Moqri
Les Mdaghri
Les Moumni
Les Mezouar
Les Metioui
Les Oudghiri
Les Ouazzanis
Les Raïs
Les Rahomouni
Les Rhiati
Les Rizzolo
Les Smires
Les Skali
Les Serghini
Les Safraoui
Les Sekkat
Les Sefrioui
Les Slassi
Les Seffar Andaloussi
Les Sebti
Les Sefiani
Les Slasli
Les Semlali
Les Slaoui
Les Staouni
Les Soulami
Les Sentissi
Les Senhaji
Les Thifa
Les Tahiri Sqalli
Les Tazi
Les Tijani
Les Tagemouati
Les Toledano
Les Tahri
Les Touzani
Les Touhami
Les Tahiri Joutei Hassani
Les Tber
Les Tamesamani
Les Tlemssani
Les Trachen
Les Tadlaoui
Les Tadili
Les Yacoubi
Les Yâagoubi
Les Yazami
Les Zizi
Les Zerouali
Les Zerhouni

60889 156713537688369 100000491724128 452713 2400251 n

 

 

Bibliographie

Livres

  • Les Chorfas : Les nobles du monde musulman, Hachlaf Sidi Ali, Editions Publisud, 1995;
  • Chorfa, Hachlaf Sidi Ali, Editions Publisud, 2003;
  • Les élites du royaume, Ali Benhaddou, L'Harmattan, 1997;
  • Fez ou les bourgeois de l'Islam, J.J. Tharaud, 1930;


Articles