Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
André Azoulay

André Azoulay


Chantre de la tolérance et homme de dialogue reconnu, André Azoulay (né en 1941 à Essaouira, Maroc) est un politologue et homme politique marocain. Il fut le Conseiller de S.M. Hassan II et  est actuellement Conseiller auprès de S.M. Mohammed VI. Il est à l'origine de l'ambitieux programme de transformation de la ville d'Essaouira. Il préside notamment l'Association Essaouira-Mogador et le Printemps Musical des Alizés et depuis le 5 mars 2008, préside la Fondation Anna Lindh.

En 1966, il quitte le Maroc pour Paris après avoir travaillé en tant que rédacteur du quotidien « Maroc-informations ». En 1976, il prend la tête d’une organisation marocaine appelée « Identité et dialogue », dont le premier objectif était de faire connaître l’histoire juive séfarade et de corriger l’image négative d’une culture qui a longtemps souffert d’être perçue comme une « culture de seconde zone ». Le second objectif de l’association était lui le dialogue entre Juifs et Arabes et la promotion du dialogue inter- culturel.

Professionnellement, André Azoulay dirige le département de relations publiques de la banque Paribas à Paris, mission pour laquelle il reçoit un prix français en 1990. Il travaille par la suite à Eurocom Corporation. Pendant ce temps là, M. Azoulay ne cesse de faire connaître le Maroc comme exemple d’une coexistence possible entre Juifs et Arabes et d’organiser notamment à Rabat des conférences entre Juifs et Arabes pour mettre fin aux stéréotypes.

Pendant huit ans, il rencontre régulièrement le chef de l’OLP, Issam Sartaoui. A la fin des années 1980, André Azoulay et son groupe « Identité et dialogue » mettent en place un groupe de travail composé de 60 personnalités juives françaises et européennes pour rencontrer une fois par mois la délégation de l’OLP alors à Tunis.

En 1989, à l’occasion du bicentenaire de la Révolution française, M. Azoulay reçoit la Légion d’honneur. Par la suite, il occupe la position de Vice- Président du Centre pour la Paix au Moyen-Orient basé à Tel-Aviv. Alors que l’association fête son 15è anniversaire, « Identité et dialogue » amène des associations juives et des associations arabes à se rencontrer pour éviter un conflit entre Juifs et Arabes sur la scène française.

Il est également membre du Comité des sages pour l'Alliance des civilisations à l'ONU, président délégué de la Fondation des trois cultures et des trois religions et administrateur du Forum Méditerranéen et du centre Shimon Perès pour la Paix et ambassadeur de bonne volonté de la Principauté de Monaco.

Lorsque ce natif d’Essaouira, l’ancienne Mogador, décide en 1991 de rentrer au Maroc pour occuper des fonctions de conseiller du roi Hassan II pour les affaires économiques et sociales, il sait que la tâche sera rude. Au fil des mois, il tisse de solides réseaux et s’entoure de jeunes technocrates qui vont connaître une ascension fulgurante. (…) André Azoulay prétendait, avec une telle garde rapprochée, aider le roi Hassan II dans ses velléités réformatrices.

Seulement, l’essai n’a pas été transformé. Dans un premier temps, l’incontestable ouverture politique du royaume, qui a vu Hassan II nommer à la tête du gouvernement le leader socialiste de l’USFP, s’est accompagnée d’un processus d’assainissement économique. Sur fond de privatisation. La fin du règne d’Hassan II a permis à un certain nombre d’entreprises françaises, comme Accor, Publicis et Vivendi, d’entrer, et avec profit, sur le marché marocain. Malheureusement, les mauvaises habitudes vont revenir très vite. Résultat, cette libéralisation n’a guère servi les intérêts d’un peuple laissé sans perspectives. Très vite, André Azoulay et certains technocrates vont oublier l’élan réformateur qu’ils étaient censés incarner, pour faire des affaires.

Yasmina Britel

Secrétariat de Monsieur André Azoulay

mouna@csm.gov.ma

 

 

[2]

[2]Dialogue Euro-Méditerranéen André Azoulay élu Président de la Fondation Anna Lindh

Consécration du pluralisme et de la diversité du Maroc

Publié le : 05.03.2008 | 17h15 Le Matin

http://www.lematin.ma/Actualite/Journal/Article.asp?idr=110&id=86876


dans le cadre du festival de Malhoun d'Essaouira

Articles connexes