Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Neshez, l'underground tunisien par excellence!

Neshez, l'underground tunisien par excellence!

Depuis quelques temps déjà la scène musicale voit de nombreux changements. Rap, Slam, Rock... les artistes tunisiens osent et tentent dans les nouveaux genres.

La musique underground tunisienne, se réfère à la musique interprétée par des artistes tunisiens dans un style différent de celui du courant classique ou traditionnel. Elle est souvent désignée comme une musique alternative. L'utilisation du terme « underground » pour définir une scène musicale arabe revêt une signification légèrement différente que celle généralement connue en Occident. Étant donné que la scène musicale contemporaine en Tunisie rassemble un nombre limité de styles musicaux, la musique underground inclut tous les artistes ou groupes qui chantent ou composent dans un genre différent (musique électronique, rap, reggae, rock 'n' roll, metal, jazz, etc.).

Un courant underground et engagé s'est également développé avec le groupe Neshez autour de Heykal Guiza et Skander Bouassida. Une autre tendance plus électronique est représentée par le groupe ZeMeKeN. On retrouve également d'autres jeunes groupes, comme le duo Samsa formé par Sana Sassi et Skander Guetari, vainqueur du premier prix des groupes lors du Festival de la musique tunisienne 2007.

Neshez (en arabe disharmonie, dissonance ou non-sens) est un groupe tunisien mixte de musique amateur et sans prétentions, amoureux de malouf, de chansons chaabi tunisiennes, de reggae et de rock. Ses deux principaux représentants sont: Heykal Guiza et Skander Bouassida.Entre acoustique, électrique et électronique, le voyage musical proposé par lecollectif Neshez a pour destination une terre nouvelle ou le métissage dépasse le stade du simple dialogue interculturel : les cordes du oud et celles de la guitare vibrent à l'unisson se livrant désormais à une danse effrénée autour de rythmes empruntés à un spectre étonnant de cultures musicales diverses comme le ska, le reggae, la drum'n'bass, et le rock en passant par le malouf et le chaâbi mais en s'inspirant aussi des culturess tambali, gnawa et bambara originaires de l'Afrique subsaharienne.

Le groupe Neshez fondé à Tunis en 1998 est indiscutablement considéré comme le fondateur de la jeune scène alternative tunisienne. Chantés en arabe (littéraire et en dialecte tunisien), anglais, allemand et français, les textes de Neshez oscillent entre la dénonciation à la fois engagée et satirique de la situation internationale et la critique humoristique de la jeunesse tunisienne.

Heykal GUIZA

Au chant et a la guitare, également au clavier. A terminé des études de film en montage à Tunis et Paris. Etudie aujourd’hui les langues et civilisations moyen-orientales à l’université libre de Berlin en civilisation arabe et juive (Allemagne). Est mélomane spontané depuis son plus jeune âge. A fait partie de groupes de rock-pop tunisiens, y compris les précurseurs "The Gods", avant de participer comme chanteur guitariste a la création du groupe "TSA" en 1994, le premier groupe de rock-grunge à avoir fait de la scène à Tunis (Maison de la Culture Menzah VI, concert en 1995).

Skander BOUASSIDA
Au Oud, percussions orientales, basse, batterie et chorus. Musicien autodidacte. A étudié la médecine à Tunis. Aujourd’hui interne chirurgien hospitalier en Allemagne. A commencé par être le batteur du groupe de jazz (très) expérimental tunisien "Kwass" avec le pianiste Nizar Baraket (Centre Culturel Tahar Haddad, concert en 1991), puis dans diverses formations de rock, y compris le groupe "Tangerine" (Tahar Haddad, 1993), avant de devenir le co-créateur et batteur du groupe TSA en 1994. Découvre le Oud par hasard en 1998, qui deviendra sa passion.

Les 2 groupes ZeMeKeN et Neshez dont les membres sont liés par une amitié de longue date, ont eu l'occasion de collaborer sur plusieurs morceaux (e.g. Inti il koll, Bashar ya Bashar, 3amil al nadhafa, Ya bnaya (reprise tunisifiée de "Where did you sleep last night?" de Nirvana), El gassab oukhay (version disco-funky)...) Les membres des deux groupes espèrent multiplier les rencontres musicales en studio et en jam.