Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Mohamed Rissani

Mohamed Rissani

mohamed-Rissani.jpg

Mohamed Rissani (né à Oujda) est un auteur-compositeur et interprète vivant et travaillant en France au parcours musical très varié. Il chante des thèmes comme le vécu, le vu, le lu et chante l'amour de la famille, de la société humaine d'amour et de solidarité. Avec une très grande charge émotionnelle, les conflits humains finissent toujours par des larmes d'amour de fraternité.

Il a une très belle voix et sait jouer du oud. Même s'ils n'est pas encore très connus dans son pays, il fait cependant partie de ces artistes qui ont à cœur de présenter le Maroc au Monde.

Biographie

Il passe son enfance à Oujda, où il est né et fréquente les membres des confréries religieuses soufies de la zaouiya al Boutchichia. (Cette Tariqa a pu avoir une présence importante sur l'ensemble du Maroc, ainsi qu'une implantation sur les quatre continents, et ceci sous la direction de son Cheikh actuel Sidi Hamza El Boutchich. Elle est remarquable également par l'attrait qu'elle présente pour les jeunes- qui forment l'essentiel de ses adeptes- et par certains des ses intellectuels tels que le philosophe Taha Abderrahman, le professeur Faouzi Skali (initiateur du Festival de Fès des Musiques Sacrées du Monde), l'historien le docteur Ahmed Attaoufiq le ministre Marocain actuel des Habous et des affaires islamiques, et bien d'autres célébrités et professeurs dans diverses disciplines).

A l'âge de 11 ans, il s'inscrit au conservatoire de la musique andalouse "al andaloussia" où il apprend les fondements de la musique arabo- andalouse. Il s'est intéressé après a la musique classique en intégrant le conservatoire "ibn rochd" où il a étudié le solfège et passé avec sucés ses examens de chant de guitare et de violoncelle.

En 1984 il devient membre de l'orchestre régional oriental de la musique arabe qui a accompagné les plus grandes stars de la chanson marocaine qui venaient se produire au festival de Saïdia.

Il anime et chante dans le groupe de son frère Hassan dans les soirées locales, les mariages..les galas...Il participe à plusieurs festivals au Maroc, en Algérie avec "al andaloussia".

En 1986, il termine ses études universitaires en sciences de géographie et en urbanisme à la faculté de Fès et obtient une maîtrise en 1988.tout en continuant à fréquenter le conservatoire de Fès sous la direction du grand maître Haj Abdelkrim Raïs, dépositaire de la musique arabo-andalouse à Fès.

En septembre 1988, le jeune Rissani préparait à Paris  un  doctorat en urbanisme et s'inscrit également à la faculté de Musicologie de la Sorbonne.

Il commença à se produire dans differentes salles de spectacles en France, Pays-Bas, en Belgique.. interprétant un large éventail du répertoire de la chanson du Maghreb et arabe accompagné soit de sa guitare ou de son oud.

EuroMedCafé

En 2006, un jury réuni à Bruxelles le 27 février a sélectionné les gagnants du premier concours international de chansons EuroMedCafe pour le dialogue interculturel entre les deux rives de la Méditerranée.



Mohamed Rissani,  né à Oujda, vit actuellement en France où il exerce comme journaliste, animateur d'émissions musicales sur une radio parisienne. Une fois encore l'Europe fait découvrir une voix, un talent, une âme d'artiste.

Saïd el Meftahi, le chantre du melhoun offre  une nouvelle facette de son talent de poète et compose  les paroles d'une  mélodie pleine d'espoirs intitulée  Dounia. Il en a composé une autre et interprété qui s'appelle "Tassamouh" (Tolérance) mais qui n'a pas été retenue dans ce cadre. Après s'être fait remarqué lors de la sortie de son premier album en France (Les quatre clés de Télérama), ils remportent ensemble le  2ème prix de ce concours. Dounia est une chanson intemporelle et mérite une attention toute particulière pour la réalisation d'un clip pour donner plus de force à cette chanson qui lui a été inspirée immédiatement après les événements  et émeutes de la fin 2005 des banlieues française où ça flambait. Le projet de réalisation d'un clip vidéo  n'est pas avorté mais  nécessite des moyens financiers importants.