Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Ahmed Amine Dellaï

Ahmed Amine Dellaï

Ahmed Amine Dellaï (né en 1954 à Oran) est un chercheur en poésie populaire et le spécialiste du melhoun. Ses publications sont une référence en la matière.  Ce sociologue a travaillé sans relâche sur le Melhoun et a accompli  de superbes traductions de poèmes anciens, le melhoun, est son thème de prédilection et est devenu l'objet de sa passion.  




Il publie une anthologie des textes du melhoun parue en 1996, ainsi que Les chants de La Casbah, paru en 2003 à l'ENAG dans le cadre de l'Année de l'Algérie en France et Paroles graves, paroles légères (chantres de l'ouest algérien) paru en 2005. Il codirige avec le professeur Hadj Miliani un groupe de recherche sur les cultures populaires en Algérie auprès du CRASC (Centre de recherche en anthropologie et sciences sociales).


Ahmed Amine Dellai remet régulièrement en question la prétendue oralité du melhoun : il aime à préciser que dans cette discipline, il y a plus d'écrits que d'oral vu le nombre de manuscrits anciens découverts. En dépit de son nom péjoratif, ce genre poético-musical a été choisi par des hommes de lettres d’une certaine époque, en raison de ses écarts aux normes syntaxiques et lexicales, cette poésie garde sa valeur et sa qualité d’adaptation à la musique instrumentale.


Chansons de La Casbah est le titre d’un livre élaboré par Ahmed Amine Dellai qui semble vouloir parler de toutes les casbah, celles de Constantine, de Marrakech, d’Alger ou de toute autre ville ancienne avec ses nombreux vestiges, ses odeurs, ses couleurs, ses artisans et cafetiers, ses hommes et femmes qui l’ont glorifiée dans les maisons aux patios enluminés par une mosaïque multicolore.  En composant pour la chanson, les poètes ont aussi fait l’histoire de leur cité, mais leurs poésies ont tendance à devenir aujourd’hui anonyme ; le livre d’Ahmed Amine Dellai arrive à point nommé pour susciter le désir de connaître, rappeler que derrière chaque chanson du chaâbi il y a un nom à retenir, celui d’un homme ou d’une femme qui a mis ses qualités artistiques et ses capacités d’expression au service d’une cause sacrée.
 

Je vous invite à découvrir, cet article de Bouziane Benachour.


 
 
Voir aussi