Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Dj Bel - cheb Fouzi - Indigènes

Dj Bel - cheb Fouzi - Indigènes

Le régime de l'indigénat est un cadre légal pratiqué dans les colonies françaises du milieu du XIXe siècle à 1944-1947. Mis en place d'abord en Algérie, il est généralisé à l'ensemble de l'empire français à partir de 1889.


Le Code de l'indigénat fut adopté le 28 Juin 1881. Puis c'est en 1887 que le gouvernement français l'imposa à l'ensemble de ses colonies. En général, ce code assujettissait les autochtones et les travailleurs immigrés aux travaux forcés, à l’interdiction de circuler la nuit, aux réquisitions, aux impôts de capitation (taxes) sur les réserves et à un ensemble d’autres mesures tout aussi dégradantes. Il s'agissait d'un recueil de mesures discrétionnaires destiné à faire régner le «bon ordre colonial», celui-ci étant basé sur l'institutionnalisation de l'inégalité et de la justice. Ce code fut sans cesse «amélioré» de façon à adapter les intérêts des colons aux «réalités du pays».



Le Code de l'indigénat distinguait deux catégories de citoyens: les citoyens français (de souche métropolitaine) et les sujets français, c’est-à-dire les Africains noirs, les Malgaches, les Algériens, les Antillais, les Mélanésiens, etc., ainsi que les travailleurs immigrés. Les sujets français soumis au Code de l'indigénat étaient privés de la majeure partie de leur liberté et de leurs droits politiques; ils ne conservaient au plan civil que leur statut personnel, d'origine religieuse ou coutumière.
(source)

Cheb Faouzi (orthographié Fawzi, Fouzi)  (né Houari Blal à Oran, en Algérie) est un chanteur de Raï algérien à la voix douce et mélodieuse. Il vit et travaille actuellement à Paris. Il a côtoyé les plus grand artistes algériens comme le king du Raï cheb Khaled, ou encore cheb Mami...Sa grande expérience avec ces artistes lui permet d'aprendre beaucoup de choses. Alliant, des styles musicaux très différents, il édite 7 albums de bonne facture musicale.


Biographie et évolution musicale

Il se passionne depuis sa jeunesse pour la musique et en particulier le chant en écoutant Cheb Hasni ou Cheb Mami,  ou encore ceux qui ont fait la musique oranaise comme Abdelkader el Khaldi et Bellemou Messaoud, tout en se passionnant pour le malhoun également. Il débute sur scène à la même époque que Houari Dauphin. Gagnant en assurance, la réputation de cheb Fouzi et sa carrière musicale se construisent.


Il a étudié à l'université pour obtenir un diplôme d'ingenieur d'état (en génie mécanique) avant de se lancer serieusement dans la chanson.  Il grandi toutefois dans un milieu familial favorable et sensible à la musique et aux arts.

En 1989,  pendant son adolescence alors qu'il chantait déjà dans plusieurs quartiers de la ville de Batna, où il a grandi, il tente sa chance à Alhan wa chabab,  une radio-crochet à Oran où il interprète une reprise de Cheb Hasni qui va séduire les aux auditeurs.

Le violoniste Abdellah Ben h'med, l'aidera dans son choix de faire de la chanson son métier.  Son premier album publié sous forme de cassette s'intitule "Charef fi houbek" avec la collaboration et complicité de Karim Atli, Mouloud Abdelkader et Abdelkader Malik.

C'est à cette époque que le groupe Taslit le repère et décide de l'engager comme chanteur. Il sort un premier album en 1990 intitulé « Jina H'najina », un Raï de style moderne. A la sortie de cet album il fera une tournée dans toute l'Algérie.


En 1993, il édite l'album « Yema » qui est plus dans la tendance Raï sentimental que le premier. Ce chanteur a toujours compté sur lui pour mener sa carrière artistique, sans managers.
 



 
Abdelkader Nayer et Miloud Abdelkhader sont ses principaux paroliers.
Il anime de nombreuses soirées à Paris, Marseilles et Bordeaux.

En 1996 il se retrouve au prestigieux Festival du Raï à Alger où de nombreux chanteurs algériens participent et le jury lui décerne le titre de la  meilleure voix, cette consécration lui permet de gagner son surnom de  « nouveau roi de la chanson sétifiène».
 
 
Cette notoriété lui permet d'enchaîner une tournée dans l'ouest algérien. En 1997 il participe au festival de Timgat dont il fait l'ouverture et chante pour plusieurs émissions de Canal Algérie et sur des chaînes tunisiennes.

En 1998, il décide de se produire en Tunisie.


En décembre  2008, il  sort  un prochain album.
En 2003, dans le cadre l'année de l'Algérie en France, il est invité pour faire une tournée dans le sud de la France. 

Avec son ami Cheb Mami
Sources