Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Faouzi Skali

Faouzi Skali

 

Faouzi Skali, (né à Fès) Docteur en anthropologie, ethnologie et sciences de religions. Il figure parmi ces intellectuels marocains qui se situent entre les voies de l'Orient et celle de l'Occident œuvrant pour le « Dialogue entre les peuples et les cultures dans l'espace euro-méditerranéen ». Il est également à l'origine du  festival de musiques sacrées du monde qui se déroule annuellement à Fès. Il  est également à l’origine de « Une âme pour la mondialisation ».

A 23 ans, la lecture du Livre du dedans de Jalâl ud Dîn Rûmî, traduit en français par Eva de Vitray-Meyerovitch, l'oriente vers le soufisme, dimension mystique de l'islam.

Un an plus tard, il rencontre Sidi Hamza al Qâdiri al Boutchichi dont il devient le disciple.

Il soutient une thèse à Paris-Sorbonne sur les saints et les sanctuaires de Fès.

Faouzi Skali est Président de Par-chemins concepts, agence d'ingénierie culturelle au Maroc.

Faouzi Skali est l'auteur de plusieurs ouvrages :


  • La Voie soufie, Albin Michel, Spiritualités Vivantes, 1985, 1993, 2000. Ouvrage traduit en espagnol et en italien.

  •  Traces de lumière, paroles initiatiques soufies, Albin Michel, Spiritualités Vivantes, 1996, 2004.

  • Futuwah, traité de chevalerie soufie, d'après al-Sulami, Albin Michel, Spiritualités Vivantes, 1989, 2000. Ouvrage traduit en espagnol et en italien.

  • Le Face à face des cœurs, le soufisme aujourd'hui, Editions du Relié, 2000, Presses Pocket, 2002.

  • Jésus dans la tradition soufie, ouvrage co-écrit avec Eva de Vitray-Meyerovitch, Albin Michel, 2004. Ouvrage traduit en espagnol, en catalan et en italien.

  • Saints et sanctuaires de Fès, éd. Marsam, 2007. 

  • Guérir l'esprit, le colloque de Bodhgaya, ouvrage co-écrit avec Jean-Yves Leloup et Lama Denys Teundroup, Albin Michel, Espaces Libres, 2001, 2004


Peut-on donner une âme à la mondialisation ? Rencontres de Fès


Répondant à une énorme interrogation, les "Rencontres de Fès", réunies à la veille de chaque été, à l'initiative du maître soufi Faouzi Skali en symbiose avec le Festival des musiques sacrées de la première ville royale marocaine, dont il est également le créateur - fournissent l'occasion d'échanges très forts, en matières spirituelle, politique ou économique. Échanges parfois rudes, mais toujours édifiants, d'où la spécificité marocaine jaillit parfois comme un bijou de pensée ternaire, la seule qui puisse nous sortir du chaos.


Tout est parti du désir de quelques amis, venus de diverses régions du monde et rassemblés autour de Faouzi Skali, de créer un festival de musiques sacrées à Fès, sans doute la plus belle, bien que la moins bien connue des capitales impériales du Maroc. Ce fut au début, un évènement quasiment privé, dont le souvenir de l'intimité et de la convivialité, laisse encore échapper un soupir de ravissement, douze ans plus tard, aux quelques dizaines de personnes qui eurent la chance d'en être.

Mais le monde a tellement soif de ce genre d'évènement que l'entreprise eut tôt fait d'échapper au petit cercle initial, pour devenir un événement international, auquel participent désormais les plus grands noms de la musique religieuse et sacrée de la planète.

Alors, le petit groupe d'amis rassemblés autour de Faouzi Skali eut une seconde idée, tout aussi détonante que la première, même si elle s'attaquait à une matière nettement plus rude : non plus les chants, les rythmes et la musique, mais - parallèlement à ces derniers - un grand débat intellectuel, au meilleur sens du terme, avec un seul objectif, clair et immense : contribuer à donner du sens au grand débat sur la mondialisation. Ainsi furent invités des scientifiques, des hommes politiques, des économistes, des entrepreneurs, des artistes, venus eux aussi du monde entier, pour débattre de cette gigantesque et très paradoxale question : comment faire pour que le brassage planétaire des peuples, des idées et des marchandises se solde, non par un enfer de plus en plus insupportable pour une masse grandissante de Terriens, mais par un mieux-être croissant - matériel, relationnel, spirituel ?

   

Faouzi Skali, un mystique dans la cité

http://www.par-chemins.com/