Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
El Hachemi Guerrouabi : Corps et âme dédié au chaâbi

El Hachemi Guerrouabi : Corps et âme dédié au chaâbi

Tarab production vous propose aujourd'hui El Hachemi Guerouabi qui a su si bien incarner le chaabi, monument du patrimoine algérien. 

Doté d'une voix belle et légèrement éraillée, il a enchanté des générations en faisant vivre et revivre des poèmes des grands chantres du Maghreb.

 

Né dans un quartier populaire d'Alger en 1938, il a eu très vite deux passions le football et le chant à travers la découverte des grands maîtres tels que Hadj El Anka, Hadj M'rizek, H'ssissen etc ... Vers 1953, Mahieddine Bachetarzi le dirige vers l'Opéra d'Alger où il amorce la carrière que nous lui connaissons. Il s'essaie un temps au théâtre mais c'est la chanson qui l'a définitivement emporté.

 

Avec l'arrivée des musiques égyptiennes et occidentales, Guerouabi introduira des changements pour permettre au chaabi de s'imposer. El Barah, Youm el Djemaâ, Echems el Barda par exemple constituent un répertoire riche avec un impact considérable sur le public et qui inscrira le genre au patrimoine culturel algérien.

 

Des centaines de compositions avec des adaptations de poésies remontant aux XVI et XVIIèmes siècles lui confèrent une aura incontestable. 

 

Avec son style sobre et moderne auquel s'ajoute la qualité des textes , il a su redonner une seconde jeunesse au chaabi. Accompagné souvent de son mandole, d'un banjo, d'une derbouka et d'un tar (percussions), d'un qanoun (cithare), il a interprété pour la plus grande joie de son auditoire ses propres créations et le répertoire traditionnel du melhoun marocain, du chant classique (gharnati), populaire (hawzi), etc ...

 

Il a dit un jour à propos de la musique : ... « elle m'a habité, ça a été un long parcours jalonné de joies, de peines, de marginalisation et aussi de beaucoup de succès ... »

 

Sa mort en 2006 a laissé une grande tristesse car il était dans tous les foyers ; ses chansons étaient connues de tous et il appartenait à tous.

 

Aujourd'hui, il appartient au répertoire des Musiques du Monde de Tarab Production qui est au service du Talent et de la Qualité.

Merci à Paris , Capitale de la Culture du Monde qui nous a permis de rencontrer de tels talents et merci à tous les amis de Hadj Guerouabi qui nous ont aidés à la sortie de cet album sans oublier Brahim Ounasser de Cléopâtre qui a rassemblé toutes ces Voix.

 

 

Said El Meftahi,

 

Directeur artistique