Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Cheb Kader : Du raï funky ? Oui ! Et ça marche !

Cheb Kader : Du raï funky ? Oui ! Et ça marche !

Cheb Kader (né Kouider Morabet en 1967, à Oran)  est un chanteur de Raï marocain.  Bien que pionnier dans le Raï en France et un excellent chanteur et compositeur de talent.  Il eut  une carrière musicale très saccadée. C'est carrément une autre approche du raï que l'on découvre avec Cheb Kader. Un raï plus glamour mélangé au  funk et au reggae,qui conserve les sonorités traditionnelles. Sa voix simple et sensuelle communique la chaleur des sentiments et des émotions quand il fredonne A la seule évocation de ton nom, mon sang arrête de couler ou encore tu es loin de mes yeux mais si proche de mon coeur et j'ai beau tout donner, tout reste dans mes rêves, son public ne pouvait pas être indifférent ou avoir un larme face aux paroles du beau gosse du Raï.


A l'âge de neuf ans, que le jeune Kouider part rejoindre son père à Mulhouse en France. Quand son papa jouait de la flûte, Kouider, ne ratait pas une occasion pour taper sur un tabouret en guise de percussion. C'est lorsque son père lui offre une guitare que le futur Kader démarre des cours de solfège.
Cheb Kader fut parmi les premiers à avoir popularisé le Raï made in France, bien avant Khaled ou Mami. On retient également ses beaux pas de danse et sa manière de bouger sur scène.
Il est notamment l'auteur de « sel dem drai », un incontournable tube Raï qui va figurer dans de très nombreuses compilations commerciales.
En 1982, il est titulaire d'un CAP de mécanicien automobile.
Kouider Morabet décide de monter à Paris avec la ferme intention de jouer de la musique. des petits boulots par-ci, par-là lui permettent de produire une maquette et de prendre son envol.

En 1985, il rencontre de Michel Lévy qui avait lancé une pléiade de jeunes artistes de Raï. A l'aise sur scène, complice avec ses musiciens il communique de façon impressionnante avec son public. 

Au printemps 1988,  il est  propulseé  l'édition d'un premier album qui porte tout simplement son nom, s'ensuit  une  longue tournée en Europe, dans les  pays du Maghreb, au Japon et aux USA.

Il revient trois ans plus tard avec "Génération Rai" et  cinq titres sont signés avec Abdy. En raison avec quelques divergences artistique avec la maison de disque qui le produit, il prend  du recul avec la musique et  fonde une famille et s'installe à Savigny-le-Temple.

En  juin 2001, après huit ans d'absence, il revient sur scène avec un nouvel album  "Majiti".
Malheureusement, il a disparu de l'avant-scène du raï !