Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Le huapango, style musical mexicain originaire d'Espagne

Le huapango, style musical mexicain originaire d'Espagne

Le huapango apellé encore le "huapango fandango" est le nom d'un style musical mexicain accompagné de la danse très animé qui a pris ses sources en Espagne au 17ème Siècle par l'adaptation de l'instrumentation d'origine européenne aux traditions musicales indigènes, auxquelles auraient été ajoutés la rythmique 6/8, le chant (en voix de fausset), et le zapateado (roulements de talon sur le plancher ) qui rapprochent nettement le huapango du flamenco.

Pango désigne le fleuve Pánuco et Huastecs, la population autochtone qui y vivait.

 

Un classique du genre est le Huapango composé par José Pablo Moncayo. Ce genre est populaire dans les terres le long du Golfe du Mexique.

La structure rythmique est assez complexe mélangeant les métriques binaires et triples qui reflètent les étapes complexes de la danse. Le huapango est dansé par les hommes et des femmes comme couples ; les hommes chantent, les femmes non.

L'ensemble huapanguero traditionnel, appelé "trio huastèque", voit associer au zapateado ( roulements de talons ) et au chant à deux voix de fausset.

  • le violon, qui assure la ligne mélodique du morceau,
  • deux autres instruments à cordes qui soutiennent le rythme et l'harmonie . Ce sont : la quinta huapanguera ( une guitare à 5 ou 8 cordes , dont la caisse est plus grosse que celle des guitares usuelles ) - et la jarana huastèque ( un cordophone à 5 cordes qui ressemble à une petite guitare ). la gamme est en mi majeur , et l'accord doit être en harmonie avec le timbre sec de la jarana, et doit s'unir au rythme imposé par la quinta.

Le chant est assuré par deux voix en duo. Parfois les deux chanteurs alternent , selon deux possibilités:

  • soit une voix chante les deux premiers vers d'un couplet , et l'autre les répète,
  • soit la deuxième voix répond à la premiére , en chantant les deux vers suivants du couplet .

Pendant le chant , le violon arrête de jouer , et le zapateado se fait plus léger.

 

Le huapango a été incorporé dans le répertoire des mariachis, depuis le 20ème Siècle.

Un exemple : le huapango du film "Les orgueilleux" de Yves Allégret (1953).

Dans un bar d'Alvarado (province de Vera-Cruz, Mexique ), Georges , une épave humaine ( jouée par Gérard Philippe ), danse jusqu'à l'épuisement pour obtenir une bouteille de téquila. Le thème musical repetitif et lancinant sur lequel l'acteur se démène est joué par un violon, deux guitares et une harpe (alors que le quintette jouant le huapango comprend habituellement aussi une jarana, sorte de grosse guitare archaïque ...).

 

Influences, diffusion, festivals
De nos jours, le genre huapango, aprés avoir subi l'influence de la musique du Nord du Mexique mais aussi de la musique tropicale des Caraïbes, reprend de la vigueur et de l'authenticité. Par ailleurs depuis les années 90, les habitants de la région Huastèque cherchent à rendre l'originalité et la pureté du style à leur huapango. Il est diffusé par des stations de radio locales et par les webradios qui favorisent la diffusion de morceaux originaux exécutés par des groupes régionaux. Des trios classiques éditent des disques et effectuent des tournées afin de faire connaître cette musique.

Des festivals de Huapango sont organisés : le premier fut celui de Querétaro, et le plus connu (aprés celui de la Guelaguetza) qui se tient habituellement à San Joaquin.


Sources