La Raïssa Fatima Tabaamrant (née Fatima Chahou en 1962 à Id Naser, non loin de Tiznit) est une vraie star pour les chleuh et les marocains...
Parcours musical

Son parcours artistique débute en 1974 avec le groupe «EL ACHRA» à Anza à Agadir.

A partir de 1980, elle étudie 2 ans au conservatoire de musique d’Agadir.

Elle joue du Banjo et Loutar. Raïssa a entamé l’activité des rways en 1990 et a produit son premier album musical la même année.

Avec aujourd’hui, quarante albums à son palmarès, l’artiste participe à plusieurs festivals de musique au Maroc et est régulièrement invitée à se produire lors des soirées organisées au profit de la diaspora marocaine résidant en France.

Très tôt elle est inspirée par une très belle poésie, elle devient une femme qui a pu briser les tabou culturel amazigh, son chant, sa musique et sa poésie ont séduit un vaste public au Maroc comme à l'étranger, en Belgique, en France ou aux Pays-Bas.
Elle participe en 2007 et en 2010, au festival Timitar, où elle reçoit tous les honneurs.

 

Ahmed Assid, chercheur à l'IRCAM est catégorique "Elle est différente, oui parce qu'elle est poétesse. Les autres sont des chanteuses mais qui chantent la poésie des autres. Donc Tabamaarant est aujourd'hui la seule, je dis bien la seule, chanteuse qui soit bel et bien l'auteur de ses poèmes", ce qui, à n'en pas douter, est tout à fait exceptionnel. Ses poèmes semblent la catharsis des souffrances vécues durant les vingt premières années de sa vie. (source)

 

Tag(s) : #Musique marocaine d'expression berbère
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog