Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Mohamed El-Moustaoui

Mohamed El-Moustaoui

En Afrique du Nord, les aires culturelles Amazighes se distinguent par la richesse de leurs patrimoines musicaux aux caractéristiques et aux influences très diverses. Les régions du Sud-Ouest marocain ne dérogent pas à la règle. Elles sont connues par cette musique emblématique, et de loin la plus répandue, l’Amarg, et par une mosaïque de traditions poétiques et chorégraphiques.



Mohamed El-Moustaoui (né en 1943 à Mekzert, un village de la grande région du Souss) est un poète, compositeur de textes de chanson et homme de culture amazigh.  Il fut parmi les premiers au Maroc à s'essayer à l'écriture en tamazight à un moment où personne ne parlait encore du mouvement culturel amazigh.

 

 


 

Il a étudié à l'Institut islamique de Taroudant,  puis à Marakech où il obtient en 1962 le diplôme de fin des études secondaires à la faculté des sciences religieuses de Moulay Youssef.

 

Il devient membre de plusieurs grandes associations : association des talents et de l'éducation sociale, association marocaine d'échange culturel (AMREC)...

 

Il a aussi été correspondant de Al-ittihad Al-Ichtiraki, l'organe du parti de l'Union socialiste des forces populaires (USFP) où il a publié énormément d'articles sur la culture amazighe et sur les problèmes du monde rural dans la région du Souss.

 

Il est devenu membre de l'union des écrivains du Maroc en 1976.

 

Depuis 2003, il est retraité de l'enseignement.

 


Oeuvres

Chaînes (Iskraf) en 1976;
Le rire et les pleurs (Tadsa d imttawen) en 1979;
La scène de danse (asays) en 1988;
Les vagues (taddangiwin) en 1998;
Les anciens ont dit (nnan willi zrinin) 1980;
Abouch au parlement en 1983;
Lumières (tifawin ) en 1985;
Témoignages et poème de feu rrays El Haj Mohamed Albensir en 1998;
Rrays El Haj Belaid : sa vie et ses quelques poèmes en 1996;
Poèmes de rrays Said Achtouk (publié avec la collaboration de Ahmed Aassid) en 1998.