Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Rayess Bek, rap franco-libanais...

Rayess Bek, rap franco-libanais...

Si l’on cherche un son militant, c’est du côté du rap et du hip-hop qu'il faut chercher, et que l’on trouve le plus de « libanité ». Il faut dire qu’avec l'affaiblissement économique, les assassinats politiques, la disparition de la classe moyenne et l'accentuation des inégalités sociale qui en résulte, les rappeurs trouvent de multiples raisons de taper le poing sur la table. Avec des paroles en arabe et en français, Wael Koudaih, alias Rayess Bek, l’une des figures les plus connues de la scène underground, dénonce la corruption et la superficialité de la société libanaise. Son univers hip-hop, teinté de beats orientaux, est à mille lieux de l'« industrie du rêve » de la pop arabe, qui diffuse ses clips kitch en boucles sur la télévision libanaise. Wael y porte justement un regard désabusé: « Je ne vend pas du rêve, mais du réel, c'est la différence entre moi et un chanteur pop » affirme-t-il dans le documentaire de Farid Eslam, Yallah Underground.
Rayess Bek, de son vrai nom Wael Koudaih (né le 8 novembre 1979 à Beyrouth, Liban), est un interprète-compositeur et producteur de rap libanais vivant et travaillant aussi bien en France qu'au Liban. Figure phare du rap libanais, il tisse un hip hop aux fils orientaux, support de lyrics en français et en arabe porteurs d'un message politique avisé. (Mondomix).


Biographie et évolution musicale

Après avoir fondé la formation Aks'ser (signifiant approximativement sens interdit ou à contre-courant), il fait également une carrière en solo sous le nom de Rayess Bek depuis 2001.

En 2003, Rayess Bek sort son premier album intitulé 3am behkeh bil sokout, avec un label indépendant. Deux ans plus tard, il édite Mouder lal saha.


Style musical

Son univers hip hop, est de plus en plus teinté de slam en arabe et en français aux beats orientaux et au sons d' instruments traditionnels comme le oud. Il marie parfois la fusion jazz soul oriental au rap. Après s'être nourri de rencontres musicales avec des artistes comme RZA (Wu-Tang Clan) et Nile Rodgers, il sort son 3ème album en France, et collabore avec Amazigh Kateb, leader du groupe Gnawa Diffusion


 

Discographie

  • Ahla bil Chabeb (avec Aks'ser, 2000)
  • Khartouch (avec Aks'ser, 2002)
  • 3am behkeh bi Sokout (2003)
  • Aks'ser (avec Aks'ser, 2005)
  • Nuit gravement à la santé (2005)
  • Bosta (long métrage libanais, 2005)
  • Guerriers pacifistes (2007)
  • Khartech 3a' Zamann / L'Homme de gauche (2010)


Liens externes