Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Hayet Ayad

Hayet Ayad


Hayet Ayad  est une chanteuse franco-algérienne d'origine kabyle. Autodidacte elle mène un parcours artistique centré sur la promotion des idées de tolérance et de coexistence pour la paix et l'amitié entre les peuples.

Puisant son inspiration dans le répertoire de "l'Espagne des trois cultures" et de la tradition orale du bassin méditerranéen, Romances, Cantigas, chants arabo-andalous font partie de son répertoire. Elle est devenue l’une des références vocales du chant traditionnel.

Née en Alsace de parents expatriés d'Algérie, elle est élevée par une grand-mère bercée dans la tradition orale des chants de Kabylie. De cette terre ancestrale que son père dut quitter, elle livre à son public l'expression d'une universalité des émotions intègres, des sentiments éternels et des temps forts de la vie.

En 1990, Hayet Ayad créé l'ensemble Wayal avec lequel elle enregistre "Voix de la Méditerranée médiévale" et "Chemins de Troubadours". Puis, c'est la naissance de l'association Djazal dont le nom signifie émouvoir par la voix, marquant l'apparition d'un nouveau souffle artistique. 

En 1991, avec Jean-Paul Linder, elle est à l'initiative de la création du Festival International "Voix et Routes Romane" à Strasbourg.

En 1997, elle est désignée "Voix de l'année" par la Spedidam, dans le registre des musiques du monde et traditionnelles.

En 2001, la Fondation Alsace (créée en 1985, qui s'est donnée la mission de mettre en lumière le foisonnement de projets initiés et menés en Alsace.)l ui décerne le prix de l'artiste interprète de l'année.

En 2002, elle est invitée par "the Boston Camerata" dirigé par Joël Cohen à l'enregistrement du disque "Cantigas" dans la ville de Fès au Maroc. Ce disque est primé par la Fondation Edison Award. La même année, elle crée le spectacle "Mawal" avec l'Orchestre arabo-andalou de Fès, dirigé par Mohamed Briouel. Ce concert sera donné en avant première dans la cathédrale de Strasbourg devant 2000 personnes.

En 2003, elle crée et présente le spectacle "Mounia Dounia" dans lequel elle interprète ses propres textes en français et en kabyle.

En 2004, elle crée le spectacle en solo "Chants de la Tassaout" inspiré de l'ouvrage de René Euloge, qui avait été envoyé comme instituteur dans le grand Atlas marocain, et qui avait découvert la Haute Tassaout, vallée du bout du monde, l'une des plus sauvages, des plus grandioses et des plus belles de cette région. Il parcourt  ainsi le la région, apprend la langue berbère, l'arabe et se passionne pour ce pays.

En 2006, elle séjourne en Andalousie et entame un travail de recherche sur le patrimoine arabo-andalou.

De cette résidence naitra son spectacle «Jardins d'Orient» avec le musicien et musicologue marocain Amin Chaachoo. Ainsi que son dernier disque éponyme. Un des creusets de la musique andalouse, le répertoire de Tétouan, s’articule à la fois autour des chants populaires et de la nouba andalouse. Des influences telles que la taqtouqa jabaliya et le gharnati sont ainsi mêlées. Musicien tétouanais d’origine andalouse, Amin Chaachoo a été élevé dans une ambiance traditionnelle et nostalgique, bercé de l’évocation du lointain passé où le Maroc et al-Andalus formaient une unique civilisation, ô combien raffinée. Cette éducation lui a permis de s’initier à la musique andalouse dès son jeune âge. 

En 2007, elle crée le spectacle « Chant de l'âme » qu'elle présente en solo accompagnée d'une bande son originale.

Elle laisse ainsi libre place à l'improvisation, dans une ouverture constante de création relié à l'instant présent.


Elle permet ainsi par l'énergie de sa voix, de créer au delà de l'apparent des passerelles d'Amour via son chant.

De nombreuses représentations en Europe, aux États-Unis et dans le monde arabe ont été l'occasion de collaborations et de rencontres qui la placent parmi les artistes recherchées du monde musical méditerranéen.


Source

http://www.hayet-ayad.com/