Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Aïcha Redouane

Aïcha Redouane

 

Aïcha Redouane, née au Maroc, est une chanteuse et musicienne marocaine du Moyen Atlas d'origine berbère de réputation internationale. Elle est l'une des voix parmi les plus représentatives dans le chant arabe. Elle vit et travaille actuellement en France.


 

Biographie

Née à Ait Attab, une localité du Moyen-Atlas marocain, sa famille s'installe en France où elle poursuit des études d'architecture.

Elle se passionne pour le répertoire musical classique égyptien et la musique arabo-andalouse en découvrant de vieux 78 tours de la Nahda,  des grands maîtres du style classique fondé sur les maqâmat comme Al Hamuli, Mohammed Othman, Salama Higazi, Yusuf Al Manyalawi avec délectation.

Avec Habib Yammine, un célèbre musicologue et pédagogue libanais elle crée la formation musicale Al-Adwâr qui présente l'art du qanoun, et met en avant l'oud, les percussions, la flûte ney.

L’année 1993 marque un tournant dans sa carrière avec un premier triomphe au Théâtre de la Ville de Paris, un premier CD "Egypte" produit par Ocora Radio France et distingué d’un Choc de la Musique et d’un Diapason d’Or. Suiveront deux autres albums, "Arabesques vocals" en 1995 avec l’Institut du Monde Arabe et en 2002, "Nahda" avec Le Chant du Monde. En 2005 elle participe au "Stabat Mater" de Bruno Coulais.

Dans l’esprit de la Nahda, Aïcha Redouane et Habib Yammine apportent leur contribution à l’art du Maqâm par de nouvelles compositions mettant en musique les grands poèmes mystiques comme ceux de Râbi’a al- ’Adawiyya, (poétesse soufie irakienne, VIIIe siècle), en 1998, d’Ibn alFârid (XIIIe siècle, Egypte), en 2003, et d’Ibn Arabi, maître soufi d’Andalousie (XIIIe siècle), en 2004. Et ils participent à l’année Mahmoud Darwich en France en 2006, en mettant en musique un de ses poèmes.

Elle est régulièrement invitée par les télévisions et radios internationales (France, Canada, Maroc, Allemagne, Italie...), participe à de nombreux festivals de musique.

Aïcha Redouane a chanté divers styles avant de se consacrer à la tradition du Maqâm. Sa rencontre avec Habib Yammine, percussionniste et ethnomusicologue libanais, sera déterminante pour sa spécialisation dans l'art du chant arabe. Afin de diffuser cet art, ils fondent en 1991 l'ensemble Al-Adwâr, spécialiste de la musique savante de la renaissance culturelle au Proche-Orient, et signent des compositions qui contribuent à perpétuer la tradition musicale.