Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Gnawa Storm, l'idée d'un style nouveau plutôt que la fusion !

Gnawa Storm, l'idée d'un style nouveau plutôt que la fusion !

Gnawa Storm est un groupe de « Heavy Gnawi »  marocain formé  à  El Jadida.

 



Après un passage remarqué au Boulevard des Jeunes Musiciens, en 2003, (au cours duquel ils obtiennent un premier prix), le groupe édite un deuxième album, intitulé« Because We Love Morocco ».

Leur soucis majeur est la  fusion entre le Nord et le Sud,  et contribuent  au thème universel pour une meilleure  harmonie entre les peuples du monde.

L'idée de fusionner la musique gnawa avec le heavy metal n'était pas une idée neuve et déjà tenté, mais sans résultats probants. Gnawa Storm s'est plutôt fixé un objectif de créer un style nouveau sans ambiguïté qui rassemblerait le Nord et le Sud, l'Orient et l'Occident musicalement et au niveau de l'Humanité.

Les Gnawa Strom se sont inspirés de quatre styles musicaux essentiels du Maroc :

Au Nord, sur le Rif, c'est l'influence des groupes des années 90 (Nirvana, Guns'N'Roses, Aerosmith, Joe Satriani, Carlos Santana, Metalica, Steve Vai)

Au Sud, c'est le style gnawa purement traditionnel et spirituel.

Le style Hassani du Sahara basé sur des improvisations guitare solo avec des interprétations de texte poétiques.

le style  Issawi, le plus spirituel des styles traditionnels marocains, basé sur deux instruments : le daf (Percussion) et la flûte marocaine (Rayia).

Gnawa Storm ont aussi été influencés par des formation musicale de ethno-beat marocaines tels Nass El Ghiwane, Jil Jilala et Lemchaheb.

Les musiciens Gnawas, descendants d'esclaves africains amenés au Maroc entre les XIIème et XVIIème siècles, produisent un effet semblable. Leur musique est un mélange de paroles religieuses profondément enracinées dans la tradition orale de l'Afrique subsaharienne et de mélodies mélancoliques qui rappellent le jazz et le blues américains. L'exécution Gnawa se concentre sur un corps tournoyant et une voix aiguë, des couplets poétiques rimant avec des psalmodies soufies en arabe telles qu' ''il n'est pas d'autre Dieu que Dieu et Mahomet est son messager.'' Ces mots, effroyables s'ils sont prononcés par un terroriste, élèvent l'âme lorsqu'ils sont chantés par des musulmans pieux, des Gnawas et autres musiciens inspirés par le soufisme.

Même Fnaire, le groupe de hip hop de Marrakech, se définit comme un mélange de tradition soufie marocaine et de rap américain.

En plus des Marocains, des milliers de jeunes gens d'Europe, d'Amérique et d'Afrique affluent aux festivals de musique sacrée organisés chaque été par des mouvements soufis à travers tout le Maroc, pour chanter et célébrer leur enthousiasme pour la vie et leur attachement aux valeurs universelles de paix. La scène de ces festivals réfute totalement le type d'images que les extrémistes cherchent à transmettre aux jeunes musulmans.

C'est cette fusion entre soufisme et modernité qui produit une expérience esthétique unique, laquelle attire les jeunes Marocains qui rejettent l'extrémisme et soutiennent les valeurs d'une humanité partagée.

309090 2383543980731 1014660290 3288419 1804735163 n

Gnawa Storm : "Syrian Revolution"

 



Site officiel