Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Biyouna rend hommage à El Hachemi Guerouabi

Biyouna rend hommage à El Hachemi Guerouabi

Biyouna rend hommage au maestro  El Hachemi Guerouabi   décédé le 17 juillet 2006 à  Alger en interprétant   « El Bareh », une très belle chanson qui évoque la jeunesse passée dans la fameuse "Blonde de la casbah" . Cette chanson évoque la jeunesse, de ses vingt ans, de la fleur de l'âge.  Elle parle aussi de l'assurance en soi, de l'amour, et aussi du regret de voir ses 20 ans s'enfuir avec le temps qui ne fait jamais d'escales.
Elle fut interprétée par Gueraoubi, pionnier et précurseur de la chansonnette Chaâbi moderne en Algérie. Avec Mahboub Safi Bati, grand compositeur Algérien, ils ont osé et réussi à imposer les instruments modernes dans ce style tout en lui donnant un aspect léger, harmonique et convivial afin de plaire à la jeunesse de l'époque, avide de musiques occidentales qui s'éloignait un peu de ce style, le trouvant "languissant et trop sérieux".

Mahboub Bati avait composé « El Bareh » pour un autre chanteur algérien célèbre, Mohamed Lammari, qui l'avait refusé. 


Bati ne pouvait pas imaginer  que ce titre  allait devenir un chef-d'oeuvre et inscrire Guerouabi dans l'histoire d'une musique, d'un peuple, et tout simplement dans la mémoire de l'humanité puisqu' Enrico Macias l'enregistre assez tardivement dans son répertoire.

Grâce à l'école Mahboub Bati,
  Abdelkader Chaou  avait obtenu  un fulgurant succès dans les années 70 avec deux chansonnettes: Ghazali Goudami et Lilah wan cheftou koudami qui est son premier disque.



La version de Biyouna

      
par arnesse



L'interprétation  que je préfère reste de loin celle de Hamidou.