Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LNO

LNO

Menu
Hommage : le poète Mahmoud Darwich n'est plus

Hommage : le poète Mahmoud Darwich n'est plus


Le poète palestinien Mahmoud Darwich n'a pas survécu aux complications survenues lors d'une opération cardiaque effectuée dans un hôpital de Houston samedi 9 août. Il était considéré comme l'un des plus grands poètes de langue arabe de notre époque.

Une Voix qui porte haut et fort la tragédie du peuple palestinien condamné à l'errance à la fois territoriale et morale.

Une poésie qui celèbre le Courage, la Beauté, l'Amour, la Résistance, la Dignité, la Justice, la Liberté et toutes ces valeurs et ces principes humanistes qui ont tendance à se faire de plus en plus rares dans ce monde.

Beaucoup des poèmes de Mahmoud Darwich ont été interprétés par des chanteurs tels que Marcel Khalifé, Magida El Roumi, et Ahmed Qa'abour. En 1996, 1999 et 2003, le célèbre musicien Marcel Khalifé a été trainé en justice pour blasphème et insulte aux valeurs religieuses, à cause d'une chanson intitulée Je suis Joseph, oh père, qui a été écrit par Darwish et citait un verset du Coran. Dans ce poème, Darwich partageait la peine de Joseph, rejeté voir haï par ses frères car trop honnête et bon. "Oh mon père, Je suis Joseph, et mes frères ni ne m'aiment ni ne me veulent parmi les leurs." Mais certains chefs religieux prennent sa défense comme Youssef al Qaradawi ce qui calma les tensions.

Le Trio Joubran a accompagné à plusieurs reprises au son du Oud des récitals de Mahmoud Darwish, dont le tout dernier à Arles en juillet 2008.

Je présente mes sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Je vous laisse avec Opus avec un autre temps: sur des poèmes de Mahmoud Darwich et des musiques originales de Mimi/Marius Lorenzini

Palestine - Barwa. Darwish, exilé intérieur parmi tant d'autres ...

musique palestinienne